Accueil
FXMVT, le livre à l'image de la galerie d'art Faux-Mouvement
Partager

FXMVT, le livre à l'image de la galerie d'art Faux-Mouvement

Un article rédigé par Apolline Benoit-Gonin - RCF Jerico Moselle, le 4 novembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
3 questions à ... en Moselle FXMVT ou un livre d'art contemporain avec Patrick Nardin

C’est la fin d’une aventure de 40 ans pour le centre d’exposition messin Faux-Mouvement. En liquidation judiciaire, la galerie d’art contemporain ferme ses portes définitivement en ne laissant qu’un livre derrière elle : FXMVT, publié aux éditions Les Presses du Réel.

Maryse Jean Guyot et Patrick Nardin au club de la presse Maryse Jean Guyot et Patrick Nardin au club de la presse

L’association Faux-Mouvement a été précurseuse en matière d’exposition d’arts contemporains. En laissant champ libre aux artistes, la galerie s’est créée une longue histoire, racontée dans un livre écrit par Patrick Nardin, l'un des cofondateurs. Attention à ne pas se méprendre, ce livre a mis 8 ans avant de voir le jour. La fermeture de la structure n’est qu’une coïncidence. “Le livre est une belle histoire. C’est une chose qui nous a pris pratiquement 8 ans de travail”, nous raconte Maryse Jean Guyot, cofondatrice et directrice de l’association.

 

Une histoire qui s’est faite en plusieurs étapes

 

L’association Faux-Mouvement a connu 3 périodes importantes depuis sa création en 1983. D’abord nomade, la galerie a pu s’installer au rez-de-chaussée de la Direction des affaires culturelles (Drac) en 1992. “Le directeur des affaires culturelles nous a permis d’ouvrir un lieu au sein même de la DRAC. Puis en 1996 avec les nouvelles directives consistant à ne plus avoir d’association parallèle, nous avons dû partir.” commente Maryse Jean Guyot. Ils trouvent leur local en 1996, rue du Change. En aménageant les anciens locaux de FR3, ils laissent carte blanche aux artistes qu’ils exposent. Selon Maryse Jean Guyot leur “principale activité était de demander à l’artiste de faire un travail in situ”. “Ça n'a jamais été un lieu d’exposition, de diffusion. Ça a été un lieu où les artistes ont constamment transformé l’espace”, précise Patrick Nardin. Ils sont aujourd’hui contraints de baisser le rideau définitivement, manque de moyens et de partenaires. “Les conditions données à faux-mouvement ne permettent pas de continuer tout en gardant la qualité de l’engagement demandé aux artistes”, nous explique Patrick Nardin.

 

Un livre à l’image de l’art contemporain

 

FXMVT est un bilan des activités de la galerie messine. “Il est nécessaire de faire un bilan et de voir en quoi a consisté une histoire”, explique Patrick Nardin. L'ouvrage est illustré par certaines de leurs expositions, regroupées par thème. Loin d’être exhaustif, le livre cite des expositions qui ont marqué l’histoire de Faux-Mouvement. Pour l’auteur de FXMVT, “On voit à travers les images présentes dans le livre comment ce centre a fonctionné et comment il a été métamorphosé.” Le livre regroupe également des textes qui ont laissé une trace dans l’histoire de l’association. “C’était important de rappeler que dans l’histoire de faux-Mouvement il y a eu toute une production critique autour des expositions. Un certain nombre de textes reviennent sur les pages colorées”, précise le cofondateur de l’association. Malgré la fermeture de Faux-Mouvement, Patrick Nardin ne voit pas le livre comme une clôture : “Le lieu s’arrête, mais les expériences artistiques vont continuer.” Pour lui, l’aventure artistique ne s’arrête pas avec eux. Il y aura de nouveaux artistes et des manières de montrer cet art qui seront différentes.

 

Ce livre est disponible dans les librairies spécialisées dans l’art, dans les librairies de musées ou de centres artistiques ainsi que sur les sites internet.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Votre invité quotidien en Moselle
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
3 questions à ... en Moselle

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don