Accueil
EN IMAGES - Le Théâtre de Nice occupé, sans s'arrêter de répéter
Partager

EN IMAGES - Le Théâtre de Nice occupé, sans s'arrêter de répéter

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Artistes et intermittents du spectacle occupent le TNN. Tous veulent à nouveau faire leur métier. La directrice du théâtre a décidé de les accueillir dans le hall d'accueil.
2021 RCF - Intermittents, artistes, techniciens, agents territoriaux de la culture, étudiants en Assemblée Générale devant le TNN ce lundi 15 mars. 2021 RCF - Intermittents, artistes, techniciens, agents territoriaux de la culture, étudiants en Assemblée Générale devant le TNN ce lundi 15 mars.

Une centaine d'intermittents, artistes, étudiants du monde de la culture ont répondu à l'appel de la CGT pour occuper le Théâtre National de Nice. Un geste fort alors qu'il n'y a plus de représentations publiques et que les théâtres sont occupés les uns après les autres dans tout le pays. Déjà vendredi une première tentative d'occupation a échouée. Cette fois, Muriel Mayette-Holtz, directrice du théâtre a dit oui. Le TNN souhaitait limiter le nombre de personnes à l'intérieur. En effet des répétitions se font chaque après-midi et il était préférable que les occupants se fassent tester pour Covid. 

Outre le souhait du retour du public dans les salles de toute la France, la CGT Spectacles 06 accompagné d'un collectif (Étudiants Théâtre Conservatoire de Nice, Élèves de l'ERACM et d'autres) a listé des revendications. 
Est demandé "le retrait pur et simple de la réforme d'assurance chômage et l'ouverture de la protection sociale à toutes et tous" mais aussi la prolongation de la fameuse année blanche pour les intermittents. Le maintien des emplois permanents dans les structures culturelles, la création d'une filière spectacle vivant dans la fonction publique, l'abrogation de l'arrêté préfectoral interdisant la pratique du spectacle vivant dans les espaces publics sont aussi dans toutes les têtes. 

Le reportage sur place à écouter ici: 

Une agora se tiendra régulièrement pour débattre sur le parvis du théâtre. Le premier rendez-vous est proposé le 16 mars à 14h. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don