Partager

En Bretagne et Pays de la Loire, des étudiants œuvrent à la valorisation du patrimoine

Un article rédigé par Jacques de Chauvelin, Melchior Gormand - RCF, le 30 novembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Sacré patrimoine - Agir avec la Sauvegarde de l'Art Français En Bretagne et Pays-de la Loire, des étudiants œuvrent à la valorisation du patrimoine
Partager

Jacques de Chauvelin de La sauvegarde de l'art français, nous emmène à côté de Nantes où des étudiants ont œuvré à la valorisation du patrimoine.

© La sauvegarde de l'art français © La sauvegarde de l'art français

Des sarcophages mérovingiens

 

Dans la commune de Vertou avait lieu hier mardi 29 novembre la présentation du résultat de la restauration d’un ensemble atypique : des sarcophages mérovingiens en calcaire du Poitou. Ces sarcophages datent du début du VIe siècle et sont un véritable trésor pour la commune. Et pourtant, ils étaient recouverts de mousse, quasiment invisibles sous les grands cèdres du cimetière du bourg. L’impulsion pour permettre de lancer le chantier a été donnée grâce à la campagne "Le plus grand musée de France", en faveur de la restauration des trésors du patrimoine local.

 

En 2018, La sauvegarde de l’art français et La caisse d’épargne Bretagne-Pays de Loire s’associent pour proposer un double challenge à des étudiants de la région : repérer des œuvres d’art dans ce qu’on peut appeler une grande chasse au trésor, où les étudiants partent en groupes sur les routes pour découvrir des œuvres en allant rencontrer des élus et des professionnels du patrimoine. Et, grâce à leurs compétences académiques, proposer un projet de valorisation du patrimoine, autour de la médiation, de la médiatisation, de l’accès aux différents publics. À la clé pour le groupe d’étudiants qui remporte le challenge : 8.000 euros pour soutenir cette restauration.

 

Un projet porté par des étudiants

 

Ce sont des étudiants de l’École de Design de Nantes qui ont bûché sur un projet et remporté le challenge. Durant plus de six mois, aidés par leurs professeurs et des experts du patrimoine, ces étudiants de l’École de Design de Nantes se sont penchés sur des projets de mise en valeur des œuvres et de création d’outils pédagogiques et muséographiques. Les apprentis designers ont travaillé sur la valorisation des œuvres et de leurs espaces, proposant des initiatives innovantes et originales qui ont su charmer le jury pour cette première édition du challenge. Aujourd’hui, ils peuvent voir que leur travail a payé puisque les sarcophages ont pu être entièrement restaurés.



Nous en sommes à la troisième édition de cette campagne, avec cette année l’université de Bretagne-Sud et l’université du Mans, et je crois que c’est un vrai succès pour tous les acteurs : les étudiants, qui mettent à l’épreuve leurs savoirs et compétences, le mécène, qui mène une action locale bienvenue, et La sauvegarde de l’art français qui poursuit ainsi son action en restaurant toujours plus d’œuvres d’art et surtout en engageant les citoyens dans la protection du patrimoine, puisque sans transmission il n’y a pas de conservation.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don