Accueil
RCF Eglise de Troussey : un édifice médiéval surprenant, un refuge pour les habitants
Partager

Eglise de Troussey : un édifice médiéval surprenant, un refuge pour les habitants

Un article rédigé par Etienne PAYEUR - RCF Lorraine Meuse, le 17 avril 2024  -  Modifié le 21 avril 2024

Par un soleil inhabituel d'avril, notre équipe s'est rendue à Troussey pour visiter l'église St Laurent. Daniel Laurent l'ancien maire veille sur elle et a constitué un joli parcours de visite avec panneaux explicatifs et avec en bonus la visite du musée de la pomme de terre, unique en France.

l'église et le calvaire l'église et le calvaire

1)Le coup de coeur des visiteurs

 

Le maire, Daniel, Etienne et le curé

Alain Guillaume, le Maire, a repéré un Vitrail avec Troussey et son église en arrière-plan et admire la beauté de l'ensemble de ces vitraux. Le père Benjamin HOUNGLA est très heureux de retrouver sur un vitrail le saint patron des prêtres en la personne de Jean Marie Vianney, le saint curé d'Ars. Stéphane Henriot, tailleur de pierre est ravi de découvrir, dans les combles de l'église, des marques lapidaires ,qui ont été gravées au XIIIe siècle en chiffres romains. Daniel Laurent, qui conduit les visites, aime toujours gravir les escaliers qui mènent aux combles aménagés durant les temps troublés.


 

2) Histoire de Troussey et de l'église 

Discussion dans les combles

On parle déjà de Troussey au 8 ème siècle au temps du roi Dagobert. Le bourg dépend du chapitre de Toul. Au XIIème siècle, Viard de Gondrecourt déclare la guerre aux religieux et brûle l'église où  250 personnes s'étaient réfugiées.

Daniel  précise que  les troubles vont entraîner l'élévation du choeur et de la nef de 2 m. En 1585, avec les guerres de religion et l'invasion des troupes protestantes : 2 étages sont édifiés côté sud. Et avec la guerre de 30 ans, c'est le côté nord qui est surélevé. Les habitants de Dommartin aux fours (hameau disparu) vinrent s'y réfugier.

La visite est donc exceptionnelle. "il faudra prévoir une échelle de ce côté"lance Daniel en taquinant son successeur. On voit que le site a été habité, nous admirons un conduit et des niches d'une cheminée, le percement d'un puits et un système d'écoulement des eaux.

Stéphane nous fait contempler les 2 fenêtres de tir, les 7 archères dans les étages de défense et également les corbeaux pour mantelets (en bois pour protéger les tireurs)

A noter que le clocher a été déplacé en 1683

 

3) l'intérieur de l'église :