Accueil
“Comme si” : la nouvelle exposition d’Annette Messager au Musée du LAM 
Partager

“Comme si” : la nouvelle exposition d’Annette Messager au Musée du LAM 

Un article rédigé par Côme Vincendet - RCF Hauts de France, le 8 juin 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Explorations • RCF Hauts de France "Comme si", la nouvelle exposition d'Annette Messager 1/5

Dans le cadre de Lille3000, Utopia, le Lille Métropole Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut présente du 11 mai au 21 août 2022 l’exposition “Comme si”. La plus importante d’Annette Messager depuis sa rétrospective au Musée national d’art moderne de Paris au centre Pompidou en 2007. A travers de multiples techniques et émotions, elle nous rappelle notre mortalité, mais nous invite aussi à profiter de cette vie en faisant “Comme si”...

 

 

Annette Messager, Daily, 2015-2016 Crédit Ada8p, Paris 2022 Annette Messager, Daily, 2015-2016 Crédit Ada8p, Paris 2022

Née en 1943 à Berck sur Mer, Annette Messager est entourée dans sa jeunesse par des malades. Son attention se tourne alors rapidement vers l’art brut, art souvent spontané, créé par les personnes n’ayant pas reçu de formation artistique. En 1972 elle réalise une œuvre remarquée par les critiques, “Les pensionnaires”. Elle y fait vivre à des oiseaux empaillés plusieurs histoires réunies en 6 chapitres. En 2005, elle est ensuite sélectionnée pour représenter la  France lors de la 51ème Biennale de Venise et remporte le Lion d’or pour son installation Casino, revisitant l’histoire de Pinocchio. Cette année, Annette Messager présente sa nouvelle exposition au musée de LAM, dans laquelle elle utilise de nombreuses techniques. “Elle aime autant travailler le dessin, que la sculpture, que travailler avec des objets, des choses récupérées… [...]  malgré la variété de ses techniques, on reconnaît tout de suite une œuvre d’Annette Messager” déclare Marie-Amélie Senot, commissaire de l'exposition.

 

Une exposition riche et variée 

 

Nous y retrouvons des œuvres récentes, essentiellement conçues ces deux dernières années. Certaines parlent de sa lutte contre le cancer du sein, notamment l’oeuvre “Bénin/Malin” représentant la période durant laquelle elle se retrouve entre ces deux mots à l’annonce de la maladie. La mort est  un thème assez présent dans l’exposition. Les sexes masculin et féminin sont également régulièrement représentés et des oiseaux morts, rappelant l’une de ses premières œuvres, sont visibles tout au long de la visite, comme un fil rouge. Nous retrouvons même un espace consacré à la représentation de Jeanne d’Arc, considérée par Annette Messager comme l’une des premières féministes. Une exposition fortement marquée par les multiples identités de l’artiste, comme l’explique Marie-Amélie Senot : “Annette Messager se distingue par le fait de choisir différentes figures, elle dit qu’elle est une Annette Messager collectionneuse, Annette Messager truqueuse, Annette Messager femme pratique et Annette Messager artiste bien sûr. Donc en prenant comme ça plusieurs identités, elle vous perd un peu, c’est un moyen de montrer beaucoup de choses et en même temps de cacher.” 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don