Accueil
Un couronnement vénitien en 1595
Partager

Un couronnement vénitien en 1595

RCF, le 16 juillet 2018  -  Modifié le 28 février 2024
je vous propose aujourd’hui ce que pouvait être un couronnement à Venise en 1595. Pour cela nous allons suivre la musique du grand cérémonial doge Marino Grimani.

podcast image par défaut

La basilique St Marc joua un double rôle dans l’histoire  puisqu’elle était à la fois la chapelle privé du doge  et l’église principale de l’ Etat, et en tant  que telle, elle occupa une place de premier plan  dans la vie politique vénitienne. Par sa liturgie propre , son cérémonial minutieusement préparé , ses mosaïques somptueuses, ses oeuvres d’art et sa musique resplendissante , elle reflétait avec  éclat les gloires terrestres de la Sérénissime Répubblica, mais illustra également la fusion complexe  de deux idéologies , l’une politique, l’autre religieuse.
Giovanni Gagrieli est né en 1557 à Venise et mort dans la même ville en 1612
Il est le neveu d’Andrea Gabrieli.
Il devint titulaire du second orgue de St  Marc, quand son oncle était titulaire du premier
En août 1608 un voyageur anglais du nom de Thomas Coryat, assiste à un concert à l'École Saint-Roch et en écrit ses impressions dans Coryats Crudities :

    « Parfois seize ou vingt hommes chantaient ensemble, ayant leur maître ou modérateur pour les garder en bon ordre ; et quand ils chantaient, les instruments jouaient aussi. Parfois seize jouaient ensemble sur leurs instruments qui étaient dix saqueboutes, quatre cornets et deux violes de gambe d’une grandeur extraordinaire ; parfois c’était six saqueboutes et quatre cornets, parfois deux instruments seulement, un cornet et un dessus de viole [violino]. [...] Cette musique était si belle, si délectable, si rare, si admirable, si excellente qu’elle ravissait et stupéfiait même tous ces étrangers qui n’en avaient jamais entendue de pareille. Comment les autres en furent affectés, je n’en sais rien ; mais pour ma part, je puis dire cela : pendant l’exécution j’étais transporté avec Saint Paul au septième ciel. »

Les interprètes  le Gabrieli Consort and Players sous la direction de Paul McCreesh

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don