Accueil
Lutter contre la précarité énergétique, c'est possible!
Partager

Lutter contre la précarité énergétique, c'est possible!

RCF,  -  Modifié le 28 septembre 2020
Les Essentiels de Commune Planète Lutter contre la précarité énergétique, c'est possible!
Mettre en lien les ménages en précarité, les acteurs publics et les entreprises de construction: une clé pour lutter contre la précarité énergétique. Décryptage.
Page Facebook du réseau Éco Habitat Page Facebook du réseau Éco Habitat

Le 5 octobre, c'est la Journée mondiale de l’habitat. L'occasion d'évoquer la précarité énergétique avec Franck Billeau, directeur et le fondateur en 2014 du réseau Éco Habitat.

 

qu'est-ce que la précarité énergétique ?

Ne pas avoir les moyens de payer ses factures d'électricité ou de gaz, cela signifie ne pas se chauffer en hiver, ne pas avoir accès à l'eau chaude... "Il y a beaucoup de gens qui ne se chauffent plus à cause du prix de l'énergie qui n'a cessé d'augmenter ces 30 dernières années." Les personnes concernées vivent souvent dans des logements insalubres. L'humidité, le froid, ont des conséquences sur la santé, l'éducation des enfants et le lien social. "Parce que des gens qui vivent dans le froid, bien souvent c'est des gens qui ne reçoivent plus personne chez eux."

 

LE RÉSEAU ÉCO HABITAT

"Éco Habitat, c'est un peu une histoire de dingue", s'étonne, enthousiaste, son fondateur. Au départ, ce n'était que quelques bénévoles et quelques familles en situation de précarité, en Picardie. Aujourd'hui, le réseau reçoit le soutien de grands groupes comme Leroy Merlin ou Schneider Electric, et du secteur public avec l'Agence nationale de l'habitat. Si le Éco Habitat "arrive à aller chercher les ménages les plus précaires, les invisibles", c'est aussi grâce à ses bénévoles, notamment du Secours catholique, qui œuvrent pour tisser une relation de confiance avec les bénéficiaires de ces aides. Relation préalable et "nécessaire", car "beaucoup de gens n'ont pas confiance dans les dispositifs de droit commun". Souvent, ils "n'imaginent pas que c'est possible aujourd'hui de rénover leur logement avec des matériaux écologiques".

Après 15 ans au Secours catholique, Franck Billeau a eu l'idée de créer le réseau Éco Habitat quand il a "pris conscience" que "25% des aides financières" de l'association "servent à payer des factures d'énergies", que "des dispositifs publics pour isoler son logement" ne manquent pas mais que les entreprises du bâtiment ont du mal à "développer leur entreprise grâce à la transition écologique".

 

Ces petits gestes quotidiens qui changent la vie

Une phrase "résume" l'action du réseau Éco Habitat : "Joint à l’importance des petits gestes quotidiens, l’amour social nous pousse à penser aux grandes stratégies à même d’arrêter efficacement la dégradation de l’environnement et d’encourager une culture de protection qui imprègne toute la société."

Ce court extrait de l’encyclique Laudato Si' "illustre complètement des petits gestes quotidiens que des bénévoles peuvent faire auprès de gens très modestes, et par des relations de bienveillance, de proximité, ils peuvent complètement changer la vie de ces ménages et apporter une vraie contribution sur la transition écologique."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don