Accueil
Evolution de Reims du début du 19ème siècle jusqu'à la seconde Guerre Mondiale
Partager

Evolution de Reims du début du 19ème siècle jusqu'à la seconde Guerre Mondiale

RCF Reims-Ardennes, le 27 novembre 2019  -  Modifié le 28 février 2024
podcast image par défaut

Reims gallo-romain Je commence à évoquer aujourd’hui le Reims gallo-romain. Les Rèmes s’étant révélés de fidèles alliés, Rome les récompense en dotant Durocotorum du statut privilégié de cité fédérée et en faisant de la ville la capitale de la province romaine de Belgique. Durocortorum connaît son apogée à la fin du IIe siècle AP-JC. La ville a une superficie de 5 à 600 ha, ce qui est exceptionnel à l’époque et elle est entourée d’une enceinte de 7 kilomètres de long. Elle se situe au carrefour de deux voies romaines très importantes : l’une, ouest-est, va de Sens à Trèves, l’autre, sud-nord, joint Lyon à Boulogne sur mer. Dans la ville elle-même, ces deux axes donnent le cardo nord/sud (avenue de Laon/rue du Barbâtre) et le decumanus ouest-est (rue de Vesle/rue Cérès). Durocortorum  compte peut-être 20 000 habitants, soit presque autant que Lyon. La ville possède de nombreux monuments : un amphithéâtre, des thermes à l’emplacement de l’actuelle cathédrale, une basilique à l’emplacement de l’actuelle sous-préfecture. On construit aussi un canal souterrain qui capte l’eau de la Suippe à 40 kilomètres de Reims. Si les maisons du peuple sont en bois et en torchis, les monuments et les maisons des riches sont en pierre. L’artisanat est très développé. Les activités de construction entraînent la présence de tailleurs de pierre, de maçons, de charpentiers. On a aussi de très nombreux potiers, des forgerons, des tisseurs. On travaille aussi l’os pour réaliser divers objets : aiguilles, épingles, sifflets, jetons, manche de couteaux, cuillers, dés. Reims est enfin un très important marché urbain. Le quartier le plus riche devait être au niveau des actuelles Promenades. Les nécropoles funéraires se situent en périphérie car les morts étaient rejetés du monde des vivants. Progressivement les dieux romains remplacent les dieux gaulois même si les cultes de ces derniers se maintiennent.
 
De cette période il reste aujourd’hui deux monuments. Le cryptoportique de la place du forum devait être probablement un lieu à fonction commerciale. La porte Mars est un arc de 33 mètres de long conçu pour servir de passage aux voitures et aux piétons. En fait, il appartient à un ensemble de quatre arcs monumentaux qui marquaient les limites du centre monumental : à l’ouest l’arc de Vénus (à l’emplacement de l’actuel théâtre), à l’est la porte Cérès (près de la place Aristide Briand) et au sud la porte Bazée (dont il reste un fragment près du collège Université). La porte Mars était l’arc nord et si elle a traversé les siècles, c’est qu’au Moyen-Age elle a été englobée dans le rempart ce qui l’a protégée.
 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don