Accueil
La "Semaine bleue" c'est la semaine des vieux!
Partager

La "Semaine bleue" c'est la semaine des vieux!

Un article rédigé par Hilaire Bodin - RCF Sarthe,  -  Modifié le 17 juillet 2023
La joie d’être vieux La semaine bleue c'est la semaine des vieux

 Dans cette chronique,  Hilaire Bodin rappelle  l’histoire et la nécessité  de la semaine bleue.   

@affiche de la semaine bleue @affiche de la semaine bleue

Hilaire,  Vous intitulez cette nouvelle chronique «  la semaine bleue c’est la semaine des vieux ».  De quoi voulez-vous parler ?

Vous savez Auberi, les causes  qui méritent qu’on les médiatise sont nombreuses, c’est pour cela que nos politiques ont inventés les journées et les semaines internationales ou nationales. Par exemple le 8 Mars est la journée internationale  de lutte des femmes pour l’égalité des droits. C’est un  combat titanesque qui mérite qu’on lui consacre une journée. C’est peut-être le jour ou votre mari s’occupe de tout à la maison ?

 En France, il existe plus de 50 journées  thématiques plus ou moins importantes et parfois un peu farfelues. Par exemple le 21 janvier, c’est la journée nationale des câlins, par contre nous avons la  très officielle fête du travail le 1er Mai .  Et que fête-t-on le 28 Juillet ? C’est la fête nationale de la beauté, de la vertu et de l’intelligence. Si vous souhaitez être fêtée, ce jour-là, il vous faudra informer vos collègues de RCF et vos proches ! 

plus sérieusement, il existe aussi des semaines nationales ?

Les semaines nationales sont moins nombreuses, nous connaissons la semaine nationale de lutte contre le cancer en Mars et la semaine  mondiale d’action pour l’éducation qui mobilise nos enfants contre le racisme en fin avril.  La semaine bleue , elle, se déroule chaque année  la 1ére semaine d’Octobre.  En 2021 , ça fera 70 ans qu’elle existe ou plutôt qu’un temps calendaire annuel est officiellement consacré à la question de la vieillesse.

En  1951, soit 6 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, le ministère de la santé public avait institué la journée des vieillards.  A cette époque  beaucoup de vieux étaient en situation « d’économiquement faible » comme on les appelait  à l’époque. La journée des vieillards était le jour de la  quête pour les nécessiteux. Avec le temps et l’amélioration sensible des retraites, les quêtes furent remplacées par des actions favorisant « le vivre ensemble ».

 A partir des années  70,  la journée se transformera en semaine des vieillards pour devenir en 1980 la semaine nationale des retraités et des personnes âgées  et enfin depuis les années 1990 notre actuelle  « semaine bleue ».

Pourquoi ces évolutions sémantiques en fin du siècle dernier ?

La modernité de la fin du XXème siècle a surtout mis en valeur  la jeunesse et la nouveauté, enfin tout ce qui brille. Les vieillards, eux, ne brillent pas et ne sont pas dans l’air du temps  des 30 glorieuses, ainsi ils deviennent des personnes âgées.  La vieillesse n’a pas la côte non plus elle deviendra le troisième âge.  Néanmoins, les jeunes retraités,  ceux qui renvoient une image plus dynamique, donc acceptable  seront qualifiés de seniors.  Tout cela traduit le malaise de notre société vis-à-vis de la vieillesse.

 Le ministère des solidarités et  de la santé, à défaut de consacrer des moyens nous consacre du temps  en assurant le patronage de la semaine bleue qui a pour slogan «  365 jours pour agir  7 jours pour le dire ».  Je reconnais que c’est aussi à nous les vieux de prendre  notre destinée en main et le slogan me convient. 

 A propos, vous aviez entendu parlé de la semaine bleue ?

Mais que fait-on exactement pendant cette semaine ?

La thématique nationale de l’année 2021 était la suivante : «  Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire ».  Cette thématique part du constat suivant :  l’immense majorité des vieux désirent rester dans leur habitation  en  lien avec  leur quartier,  leur village,  leurs amis et leur famille. Pour cela  l’autonomie physique est essentielle, ainsi pendant la semaine des marches bleues ont été  organisées dans toute la France.

Vous connaissez des actions réalisez en Sarthe ? Oui, dans le cadre de la semaine bleue, Lucienne 82 ans et 9  autres octogénaires Fléchois ont participés  à une journée de remise à jour du code de la route, les organisateurs leur ont donnés des exercices de terrain. Par exemple : comment rejoindre le parking rue du Parc quand on est sur la voie de droite ? Elle me dit : Tu sais, Hilaire sans ce stage, j’aurais fini par laisser ma voiture au garage. Mais comment aller voir mes enfants qui habitent au Mans ?

Alors la semaine bleue est utile pour les vieux ?

Tout ce qui contribue à maintenir notre autonomie est bon pour notre moral. Vieux, nous craignons avant tout la dépendance. Arrivé à un certain  âge, c’est une préoccupation quotidienne et une angoisse pour notre futur. En effet,  demain, nous ne voulons pas être un souci ou une charge pour nos enfants, eux-mêmes préoccupés par l’avenir de leurs propres enfants.

Pour moi, être bien dans son âge et bien dans son territoire nécessite de : Se soucier de notre condition physique, marcher, faire de l’exercice,  entretenir  le contact avec nos voisins, nos amis, nos enfants.  Nous intéresser à l’actualité afin de rester  des citoyens engagés.    Nous avons le temps, apprenons à nous servir des outils numériques, vivons au cœur de notre époque, écoutons ce monde en mouvement, faisons confiance aux générations qui montent pour embellir la terre, vivons dans l’espérance et notre vie sera emplie de joie.

 
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don