Accueil
La santé : comment préserver notre bien le plus précieux ?

La santé : comment préserver notre bien le plus précieux ?

Un article rédigé par Jeanne d'Anglejan, Marie-Charlotte Laudier - RCF, le 20 mars 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Voyage Intérieur La santé : comment préserver notre bien le plus précieux ?

C'est souvent lorsqu'on est malade que l'on s’intéresse davantage à sa santé. Pour Michel Odoul, fondateur de l’Institut français du shiatsu, tout est une question d’équilibre. La santé mentale est indissociable de la santé physique, et l’une comme l’autre doit être abordées grâce à un spectre précis. Son ouvrage, "Dis-moi comment aller mieux chaque jour" (éd. Albin Michel), vient d’être réédité. Il y explique comment prendre soin de sa santé, au quotidien.

La santé, c'est "un état d’équilibre, de justesse dans le rapport que nous instaurons à notre réalité physique et avec le monde environnant" ©Freepik La santé, c'est "un état d’équilibre, de justesse dans le rapport que nous instaurons à notre réalité physique et avec le monde environnant" ©Freepik

La santé, une notion d’équilibre

 

"Un état d’être, d’équilibre, de justesse dans le rapport que nous instaurons à notre réalité physique et avec le monde environnant" : c’est ainsi que Michel Odoul définit la santé. Ce praticien shiatsu vante les bienfaits de la médecine traditionnelle chinoise. Il estime que les Occidentaux gagneraient à s'en inspirer pour prendre soin d’eux. L'auteur de "Dis-moi comment aller mieux chaque jour" déplore la perte des "racines de l’essentiel et du bon sens, des remèdes traditionnels de grand-mères d’une simplicité biblique et efficace". En cause, une course à la technologie et au progrès qui se fait, selon Michel Odoul, au péril de notre santé.

 

Pour aller bien, la notion d’équilibre est centrale. Tout est lié : le corps comme l’esprit doivent tendre à cet équilibre, en respectant ce que sont "les flux de vie". Être à l’écoute de l’univers est l’une des clés pour atteindre l'équilibre en question. Michel Odoul évoque notamment la respiration et la nutrition. L’une comme l’autre poussent à une introspection et au retour à la profondeur. Ainsi, si l’on est attentif à sa respiration, "on laisse le ciel nous nourrir". Le sommeil permet quant à lui "de faire le ménage".

 

Michel Odoul invite à vivre en pleine conscience. Il prend l’exemple du repas. Aujourd’hui, ce moment se fait souvent rapidement et conjointement à d’autres activités : "les gens mangent accoudés à un comptoir, avec des écouteurs et un écran devant les yeux", constate-t-il. Cela est nocif : "la conscience virevolte et ne réalise pas son travail". Les saveurs ne sont pas envoyées correctement au cerveau, les aliments ne sont donc pas métabolisés de la bonne manière, ce qui peut provoquer des carences.

 

Comment prendre soin de sa santé ?

 

Selon la médecine traditionnelle chinoise, cinq comportements favorise une bonne santé : l'effort, le repos, le désir, mais aussi manger et penser. "Ce sont cinq plans fondamentaux dans lesquels il faut chercher de la justesse et de l’équilibre", précise Michel Odoul, qui alerte également sur l’usure du corps et de l’esprit. Travailler trop ou faire trop de sport n'a rien de bon. L’exercice physique est louable tant qu’il ne "dépasse pas la violence à soi". Le désir, lui, se travaille continuellement, "de la manière dont on accueille le réveil le matin au moment du coucher". Il est "l’essence même de la vie".

 

 

→ À LIRE : La médecine traditionnelle chinoise, pour l'harmonie du corps et de l'esprit

 

 

Pour commencer à prendre soin de sa santé, Michel Odoul invite d’abord à se concentrer sur sa nutrition et sa respiration, en étant présent au moment. Une fois cela fait, il est important de se réconcilier avec soi-même, de "se ménager des espaces et de réfléchir à l’image qu’on se renvoie". Un travail que les Japonais appellent "ikigai", et qui consiste à trouver sa raison d’être. C'est un juste état d’équilibre entre soi et le monde extérieur. Si elle permet de vivre plus longtemps, cette philosophie de vie permet surtout de vivre mieux.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don