Accueil
Quelles bonnes résolutions en famille pour 2024 ?

Quelles bonnes résolutions en famille pour 2024 ?

Un article rédigé par Vincent Belotti - RCF, le 3 janvier 2024  -  Modifié le 3 janvier 2024
Tu me remercieras plus tard La question des parents: Quelles bonnes résolutions en famille pour 2024 ?

Qui dit "Nouvelle Année" dit souvent "Bonnes résolutions"... qui généralement ne tiennent pas plus d'une semaine ! Et c'est le cas aussi en famille. Et si plutôt que de promesses, on parlait plutôt d'orientations ? Des pistes avec Marie Lockart, conseillère conjugale et familiale, vice-présidente du CLER, Amour et Famille.

Photo de Juliane Liebermann sur Unsplash Photo de Juliane Liebermann sur Unsplash

"Pour 2024, j’ai décidé de mettre la table plus souvent. Moi, ce sera d’aider mon petit frère à s’habiller. Avoir de meilleures notes à l’école et d’arrêter de me disputer avec ma sœur, même si c’est elle qui commence !" Autant de bonnes résolutions enfantines qui risquent de tourner court. Et si on voyait plus large et tous ensemble, en famille ? Suivez le guide avec cinq propositions !


 

"La place des écrans, en famille, tu redéfiniras". Que ce soit télé, tablettes smartphones ou ordinateurs, d’après Santé publique France,  le temps passé devant les écrans n’a cessé d’augmenter : près d’une heure en moyenne chaque jour pour un enfant de deux ans, plus de 4h par jour pour les ados et plus de 5 h pour les adultes hors activité professionnelle. «Il faut sensibiliser les enfants sur le fait que c’est addictif et que ce n’est pas constructif de leur personnalité. » estime Marie Lockart.

 
Pour autant, pas question d’interdiction à la maison, impossible à tenir. Mais au moins " se poser autour d'une table et définir les besoins de chacun." ». Besoin pour les études et communiquer avec leurs pairs pour les ados, besoin de jouer et de s’évader pour les plus jeunes pendant un temps donné. "Mais il faut fixer un cadre et le faire valider devant tout le monde." suggère la conseillère familiale. Quitte à le rappeler fréquemment et bien définir avant des sanctions s’il est transgressé.

 


Savoir se réajuster et oublier la perfection !


"Apprendre à se redécouvrir, tu testeras" Les enfants grandissent vite, n’ont plus les mêmes envies ou les mêmes besoins. Et les parents n’en ont pas toujours conscience, avec la sensation parfois d’avoir des étrangers à la maison. D’où l’intérêt de mieux se re- connaitre.  "Cela peut passer par des jeux de société sur le thème de la famille ou plus simplement en se posant des questions. » propose Marie Lockart. Quel est ton plat préféré ? Aimes-tu être à l’extérieur ? Une façon de se réajuster à la personnalité de chacun.


Autre piste : "La perfection en tout, tu oublieras " Courses, organisation des repas, devoirs à la maison, accompagnement au foot ou à la danse, le quotidien est souvent un marathon, qui peut laisser épuisé. "Il faut redéfinir ses priorités et ne pas céder aux injonctions de la société qui, elle, n’est pas tous les jours sur le terrain familial." souligne la vice-présidente du Cler. Tant pis donc si le ménage n’est pas fait régulièrement ou la cuisine pas toujours équilibrée. Accepter aussi de déléguer et que "l’autre ne fasse pas aussi bien que soi-même, ce qui est souvent le cas des enfants." Surtout oser demander de l’aide pour souffler un peu. "Des parents qui vont bien, ce sont des enfants qui iront bien. » résume Marie Lockart.

 


Pratiquer les cinq langages de l’amour … en famille !


 "Les 5 langages de l’amour, au moins un ou deux tu pratiqueras." Ces principes ont été définis par le pasteur baptiste et conseiller conjugal  Gary Chapman dans un livre célèbre publié en 92. Destinés au couple, ils peuvent aussi se décliner en famille. Quels sont-ils ? 1- Des paroles valorisantes, encouragements ou soutien, 2 - des moments de qualité, à partager de manière privilégié avec un enfant, comme des sorties au cinéma ou une histoire à lire le soir, 3 - des petits cadeaux réguliers, pour manifester son attention, 4 - des services rendus pour alléger le quotidien, ranger sa chambre ou mettre le couvert et 5- un toucher physique, bisous, câlins pour exprimer son affection. "Pas nécessaire de pratiquer les cinq", sourit Marie Lockart. "L’important, c’est que les parents remplissent d’une manière ou d’une autre le réservoir d’amour de leur enfant."


Enfin, le plus important, "s’émerveiller de ses enfants", même si parfois ils vous cassent les pieds ! "Ca prouve qu’ils sont vivants ! " rassure Marie Lockart. Car être parent, selon la formule, c’est trouver que les jours sont parfois longs, mais les années trop courtes. Autant repartir sur de bonnes bases et garder plus tard un bon souvenir de celle qui vient de commencer !


Pour aller plus loin: 

Le CLER Amour et Famille propose des sessions de formations à l'écoute, pour les couples et les adolescents. Renseignements sur le site : https://www.cler.net/Accompagnement-couples-et-familles
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don