Accueil
Vierzon : Un nouveau dispositif pour la scolarité des enfants autistes
Partager

Vierzon : Un nouveau dispositif pour la scolarité des enfants autistes

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 27 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Emissions spéciales Un nouveau DAR pour les enfants autistes dans le Cher en septembre

En septembre prochain, un dispositif d'autorégulation ouvrira à Vierzon, le deuxième du Cher. Le DAR permet d'accueillir les enfants autistes à l'école, pour leur offrir une scolarité ordinaire, grâce à du personnel formé.

Image d'illustration. © Capture d 'écran vidéo du Ministère des solidarités de l'autonomie et des personnes handicapées. Image d'illustration. © Capture d 'écran vidéo du Ministère des solidarités de l'autonomie et des personnes handicapées.

Une scolarité plus inclusive : c'est l'objectif du dispositif d'autorégulation (DAR) qui permet à des jeunes atteints de trouble du spectre autistique (TSA) de suivre une scolarité ordinaire à l'école avec les autres enfants. Cette initiative se développe en France. Dans le Cher, un deuxième DAR va ouvrir ses portes à la rentrée de septembre, à l'école Bodin-Zay de Vierzon.

 

Scolarité ordinaire


C'est une bonne nouvelle pour les parents de jeunes autistes. Le DAR permet aux enfants en situation de handicap d'être intégrés dans une classe avec les autres enfants, sans mise à l'écart : « La particularité, c'est qu'on est sur du total inclusif » se réjouit Philippe Joly, inspecteur de l'Éducation Nationale, en charge de la scolarisation des enfants en situation de handicap. « Le DAR, ce n'est pas un dispositif comme les ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) ou les UEEA (unité d'enseignement en élémentaire autisme). Les élèves qui sont affectés au dispositif d'autorégulation sont totalement dans la classe, il n'y a pas de classe particulière. »

 

Une méthode qui donne des résultats

 

Le premier DAR du Cher a ouvert il y a deux ans à l'école Jean Macé à Bourges, dans le quartier du Val d'Auron, et donne de bons résultats d'après Philippe Joly : « Quand un enfant est avec les autres dans une école, qu'il côtoie les autres enfants, qu'il a des interactions avec eux, alors, obligatoirement, il réussit beaucoup mieux et il a un développement beaucoup plus performant que s'il reste dans une unité interne avec les autres dans un établissement médico-social ». En revanche, le dispositif n'est pas adapté à tous les jeunes autistes : « Le TSA est très varié. Le DAR, c'est pour les élèves verbaux, en capacité de communiquer et de suivre une scolarisation ordinaire. »

 

Pour les maternelles, le Cher compte déjà deux UEMA (ici à l'école Maurice Caron de Vierzon en septembre 2022), il y aura également deux DAR à la rentrée © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Effacer les différences


En classe, les jeunes sont accompagnés par des éducateurs, et l'ensemble du personnel de l'établissement est formé pour les prendre en charge : « Toute la communauté éducative dans l'école est formée, des enseignants aux employés communaux » assure Philippe Joly. Avec en ligne de mire « une scolarité normale, pour des enfants qui ont l'habitude qu'on les perçoive différemment » explique Bertrand Moulin, le directeur départemental de l'Agence Régionale de Santé. « On donne des moyens d'avoir cette scolarité avec des outils adaptés et ce qui est intéressant, c'est que ces outils bénéficient également aux autres enfants de la classe. Ce qui estompe un petit peu plus les différences entre tous les enfants. »


Le deuxième DAR du Cher ouvrira donc à la rentrée de septembre à l'école Bodin-Zay de Vierzon. Suffisant pour prendre en charge les jeunes qui ont besoin de l'être dans le département ? « Pour l'instant, on peut encore trouver des places » répond Philippe Joly. Dans le Cher, environ 3,5 % des enfants scolarisés sont en situation de handicap. À noter que le département compte aussi deux UEMA (unités d'enseignement en maternelle), également à Bourges et Vierzon, pour prendre en charge les enfants plus jeunes.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don