Accueil
"Veilleur, ou en est la nuit?" Le Billet de Georges Haushalter, RCF BORDEAUX
Partager

"Veilleur, ou en est la nuit?" Le Billet de Georges Haushalter, RCF BORDEAUX

Un article rédigé par BR - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 19 avril 2017
En ce temps de Pâques, je voudrais vous conseiller la lecture de l excellent petit livre du dominicain Adrien Candiard : " Veilleur, ou en est la nuit ? "
adoration perpétuelle au Sacré-Coeur, Bordeaux adoration perpétuelle au Sacré-Coeur, Bordeaux

En effet, en à peine 100 petites pages, ce texte a complètement changé mon regard sur l'espérance chrétienne.
Après une description drôle et triste à la fois de la disparition des repères chrétiens de la société française, le frère Candiard assène sa conclusion : nous ne reverrons pas revenir chez nous cet ordre disparu et nos mobilisations n'y changent malheureusement rien .
Au contraire, ces mobilisations démontrent que ce qui fut la culture de tous n'est plus aujourd'hui que la bannière d'un camp. Et, emboîtant le pas au prophète Jérémie, le frère Candiard nous dit que l'espérance chrétienne ne demande pas de l'optimisme, mais du courage. En effet, écrit-il, le courage est nécessaire à l'espérance, car pour espérer vraiment, il nous faut accepter de renoncer à nos illusions et ce renoncement est douloureux. Mais alors, si nous devons renôncer à ces espoirs, de quoi sera faite notre espérance ?

De Dieu.

Car pour vraiment espérer en Dieu, il nous faut accepter de renôncer à nos autres espérances, ces consolations imaginaires, qui risquent toutes d'être déçues.
C'est la promesse de Dieu à Jérémie  : " je serai avec toi ".
Ce n'est pas une consolation sentimentale ; c'est l affirmation que, contrairement à l'objet de nos espérances terrestres , Dieu n'est pas a venir, ni à attendre. Dieu est là . Il est donc avec nous .
Espérer Dieu, c'est donc déjà en quelque sorte le posséder. Et posséder Dieu, n'est pas ce qu'on appelle communément la vie éternelle ?
Il nous faut donc comprendre que notre vie éternelle est déjà commencée !!  Çela veut donc dire que la vie éternelle, ce n'est pas pour plus tard, après notre mort, mais qu'espérer , c'est adopter le point de vue de l'éternité dans nos actes dès aujourd'hui. C'est faire passer ce qui est éternel avant l'urgent, avant ce qui nous paraît important maintenant. Nos actes ont déjà une résonance éternelle.
Quelle responsabilité !  Comme çela change l'ordre de nos priorités, vous ne trouvez pas ?

Georges Haushalter
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don