Accueil
Valse, un mot qui nous fait tourner la tête !
Partager

Valse, un mot qui nous fait tourner la tête !

RCF,  -  Modifié le 9 octobre 2018
Chaque jour Jean Pruvost décrypte un mot qui fait l'actualité.
podcast image par défaut

D’emblée pour ce mot attesté pour la première fois par écrit en français en 1800, j’ai envie de citer Pierre Larousse et son Grand Dictionnaire universel où il est dit ceci de la valse : « La valse est une des danses les plus enivrantes qui se puisse voir ». Voilà qui est prometteur. Alors, Stéphanie, commençons par nous enivrer avec ce mot ! Après on dansera.

La valse est originaire d’Allemagne, si l’on parle du mot. On l’a emprunté à l’allemand Walzer, lui-même construit sur le verbe wälzen, tourner en cercle. Et je soupçonne Littré d’esquisser un sourire de satisfaction au moment où il juge bon d’offrir en guise de citation un extrait de la revue L’Académie de musique, où il est précisé que « La valse que nous avons reprise des Allemands en 1795, était depuis 400 ans une danse française ». Voilà qui aurait fait plaisir à Yvette Horner qui en jouait de fort belles à l’accordéon.

Pierre Larousse, de son côté, en fait une jolie description : « Elle s’exécute par couples, composés d’une personne de chaque sexe, qui, se tenant en quelque sorte embrassées, tournent incessamment sur elles-mêmes et décrivent en même temps  un grand cercle dans le lieu où l’on danse. » Larousse se montre même euphorique : « C’est un tableau vraiment magique que celui d’une valse exécutée par deux ou trois cents couples dans une immense salle de danse, toute scintillante de lumières et de dorures, aux accords d’un orchestre entraînant ».

Et tout comme Littré qu’il appréciait. Pierre Larousse, bon vivant, rappelle que la valse d’abord l’apanage des salons du grand monde, s’est glissée rapidement dans le peuple, faisant irruption dans les bals publics, véritable gage de réussite. « Elle se danse, écrit-il,  dans les bals publics tout en restant courue de la haute fashion », un anglicisme alors courant pour évoquer la société à la mode. Et chauvinisme oblige d’ajouter que dès le XIIe siècle, elle était connue en Provence sous le nom de volta.

L’expression a disparu mais nous reste une belle définition de mots croisés, pour le valseur : « valseur », cavalier à pied ». Ah vite une salve de valses, salve, l’anagramme de valse bien sûr !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don