Accueil
Une troisième étoile Michelin pour le château de Brissac
Partager

Une troisième étoile Michelin pour le château de Brissac

Un article rédigé par Elisa Brinai avec Bastien Lallier - RCF Anjou,  -  Modifié le 29 mars 2018
C’est le quatrième site classé « 3 étoiles » en Maine-et-Loire : le château de Brissac vient enfin d’obtenir la distinction tant attendue dans la nouvelle édition du guide vert.

Le coup de cœur : "c’est plus qu’un château c’est un palais"

Après plusieurs années d’hésitation, le guide vert s’est enfin décidé : il octroie une troisième étoile au château de Brissac, situé à quinze kilomètres d’Angers. Dans les premières pages de sa nouvelle édition, le guide vert des Pays de la Loire le présente parmi les dix sites classés comme incontournables dans la région. « En 1621, on le considérait comme un château neuf à demi construit dans un château vieux à demi détruit, peut-on lire. Aujourd’hui, il est riche d’un enchevêtrement de galeries, salons, au décor somptueux.»  

Des mots flatteurs qu’assume Philippe Orain, directeur éditorial de l’ouvrage : « Je suis toujours impressionné par la taille de Brissac. C’est plus qu’un château, c’est un palais. On y trouve des formes très compactes, très imposantes, parfois brutes et pas complètement terminées. Un château de cette configuration est unique en Europe.» Le château de Brissac a été érigé comme forteresse au XVème siècle par Pierre de Brézé, ministre de Charles VII. Il a accueilli  60 000 visiteurs l’an dernier.
 

10 ans avant d’obtenir la 3ème étoile

Les observateurs du guide Michelin ont eu besoin de temps pour apprécier tous les détails du château à leur juste valeur. L’édifice majestueux de Brissac est en réalité scruté depuis une dizaine d’années. Dans leur notation, les juges prennent en compte neuf critères, dont l’esthétique, la richesse patrimoniale ou encore la qualité de l’accueil des visiteurs. C’est en partie ce dernier point qui justifie le passage de deux à trois étoiles dans la notation du château. « Brissac n’a cessé de progresser en terme d’accueil avec des guides conférenciers de très bon niveau, note Philippe Orain, le directeur éditorial du guide, les abords et les extérieurs du château ont également été restaurés, avec le parc, dans lequel on peut facilement passer la journée », ajoute-t-il.
 

L’investissement des propriétaires

Ecoutez la réaction de Laszlo de Brissac, l'un des quatre enfants de Charles-André de Brissac, le propriétaire du château, qui a hérité de l'édifice il y a 30 ans : « Papa s’occupe tous les jours du château, 24h sur 24, 7 jours sur 7. C’est tellement sympa d’avoir cette reconnaissance. »

La distinction vient récompenser le travail accompli par les propriétaires du château de Brissac au cours des trente dernières années. Au total douze tranches de travaux échafaudés ont été réalisées et de nombreux projets sont encore en attente. « Il faut restaurer les piliers d’entrée et un bon nombre de tableaux. Il faudrait faire un film sur un personnage pour pouvoir le montrer aux visiteurs, passer aux audioguides pour certaines visites », énumère Charles-André de Brissac, qui consacre toute son énergie et ses journées à sa rénovation du château. Il espère que cette troisième étoile permettra d’augmenter le nombre de visiteurs afin d’avoir les moyens de lancer de nouveaux chantiers.
 

2ème étoile pour plusieurs sites

Plusieurs sites de Maine-et-Loire se sont vus attribuer une deuxième étoile dans la nouvelle édition du guide :le château de Montgeoffroy à Mazé, la Grande volière du Bioparc de Doué-la-Fontaine et le Mausolée de Bonchamps à Saint Florent-le-Vieil.Une troisième étoile Michelin pour le château de Brissac
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don