Accueil
Un champion du monde 98 ouvre une académie de football à Bourges
Partager

Un champion du monde 98 ouvre une académie de football à Bourges

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 16 décembre 2022  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Une section sportive au collège Jules Verne à Bourges

Bernard Diomède était à Bourges il y a quelques jours pour lancer son académie de football au collège Jules Verne. Une section sportive aux horaires aménagés qui permet aux jeunes de jouer au foot la semaine, en plus de leurs cours.

Bernard Diomède donne de précieux conseils à un jeune de l'académie. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Bernard Diomède donne de précieux conseils à un jeune de l'académie. © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Dimanche, les bleus affronteront l'Argentine en finale de la Coupe du Monde pour aller chercher une troisième étoile. Depuis le début du Mondial, les caméras de la réalisation s'attardent régulièrement sur les anciennes gloires du ballon rond, et notamment les joueurs de l'équipe de France, champions du monde en 1998. Lilian Thuram, Marcel Desailly, Youri Djorkaeff... Il y a du beau monde à Doha. Bernard Diomède, a lui aussi soulevé le précieux Graal sur la pelouse du Stade de France le 12 juillet 1998. La semaine dernière, il était bien loin du Golfe Persique, puisque l'actuel entraîneur des U 20 de l'équipe de France est venu à Bourges pour lancer son académie de football au collège Jules Verne. Une classe aux horaires aménagés qui permet aux jeunes de jouer au foot dans la semaine, en plus des cours.

 

Les jeunes s'entraînent sur la pelouse du stade Yves du Manoir © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Un champion du monde berruyer... À Bourges !


L'ancien attaquant de l'AJ Auxerre a lancé son "académie Diomède" il y a 14 ans en région parisienne. Depuis, il a accompagné une centaine de jeunes d'Île-de-France. Place désormais au Berry. Il faut dire que Bernard Diomède est né à Bourges : « C'est une fierté. Ça fait longtemps que j'attendais de pouvoir faire quelque chose à Bourges ! J'ai joué dans mon premier club à Saint-Doulchard (où il a grandi), j'ai été au collège Jules Verne en 5ème et 4ème, donc l'idée, c'est tout simplement de transmettre ». Concrètement, cette structure labellisée par la Fédération Française de Football va permettre aux jeunes « d'avoir des horaires aménagés pour qu'ils concilient à la fois les études et leur passion du football. »

 

Des horaires aménagés qui permettent aux jeunes de faire 4 h de football dans la semaine, en plus de leur entraînement en club. Pour Inaya, jeune élève de 6ème qui participe à l'académie, cela fait en tout 8 h de football dans la semaine. Cela tombe bien, elle espère devenir footballeuse professionnelle : « Je pense que je pourrais y arriver en travaillant. Ça va me faire beaucoup progresser. C'est un peu fatiguant, mais puisque j'aime le foot, je trouve que c'est bien ! »

 

Les jeunes qui participent à l'académie Diomède © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Le football comme cadre


Le chemin sera difficile. Dans le football, il y a beaucoup d'appelés, et peu d'élus : « Tout le monde ne réussit pas » rappelle Bernard Diomède. « Pour y arriver, il faut du temps, de la patience, du travail. Malheureusement, il n'y a que 5 % des jeunes qui deviennent footballeurs quand ils partent dans les centres de formation ». C'est pour ça que le rôle de l'académie Diomède ne se cantonne pas à l'aspect sportif. « Le but, c'est qu'ils soient épanouis, de former l'adulte de demain en les accompagnant sur leur parcours de vie et professionnel, à travers du péri-sportif qu'on met en place dans la semaine. On travaille sur les valeurs, les savoir-être, les savoir-vivre et les savoir-faire. »

 

De gauche à droite Bénédicte Marquet, Bernard Diomède et Yann Galut ©RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Un double projet


Ils sont pour l'instant une vingtaine d'élèves de 6ème et de 5ème de Jules Verne à faire partie de l'académie Diomède depuis le mois de septembre : « Ils ont exactement les mêmes cours que les autres, c'est une organisation en termes d'emploi du temps » explique Bénédicte Marquet, la principale du collège. Pour elle, cette section sportive peut apporter aux élèves qui sont en difficulté scolaire : « Ça permet d'accompagner des jeunes qui ne réussissent pas forcément très bien scolairement grâce à un double projet. Cela permet d'emmener l'élève plus loin, et de moins s'essouffler ». Concrètement ? « Par exemple, un élève qui pourrait avoir tendance à déraper, on lui fait remarquer et le côté sportif aussi. Les deux entités font le même constat, donc on va essayer de l'accompagner pour évoluer. »


L'académie Diomède devrait s'étendre progressivement aux autres classes. Un partenariat avec un lycée pourrait également être mis en place pour accompagner les jeunes dans la durée. Et peut-être que ce sont eux dans 20 ans qui joueront face à l'Argentine pour le titre mondial ?
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don