Accueil
The Young Pope, un bon divertissement !
Partager

The Young Pope, un bon divertissement !

Un article rédigé par BR - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 9 novembre 2016
Le BILLET de Francis Aylies apporte sa vision sur la nouvelle série de Canal +, une grosse farce à l'italienne !
Béatrice Ringenbach Béatrice Ringenbach

En regardant la nouvelle série de Canal +, The Young Pope, j'ai d'abord pensé que beaucoup de chrétiens seraient effrayés par l'image qu'elle nous montre d'un pape qui ne répond en rien aux critères qui définissent la papauté.

Il fume, il humilie son entourage, il se questionne sur la foi, il se cache, il réclame la plénitude du pouvoir, il est cassant, il fait venir un kangourou dans les jardins du Vatican, il rentre dans la conscience de chacun et bien d'autres choses encore très inconvenantes.

Mais on découvre au fil des épisodes que son comportement si étrange est au service d'un plan... et si la série est si addictive, c'est qu'on espère connaître au plus vite ce plan et savoir s'il est finalement au service du bien de l'Eglise ou non...

Grâce à ce suspense, Pie XIII devient très attirant dans son extrême ambivalence. Finalement, peut-être est-il un saint ? Diane Keaton, en magnifique soeur, le croit. Ludivine Sagnier le constate au moment où elle essaie de le faire tomber. Le cardinal secrétaire d'Etat, l'homme du compromis, l'envisage peu à peu.
Pour tout cela, je peux dire que j'ai aimé cette série. 

Parce que Sorrentino nous offre une oeuvre d'une rare beauté grâce à une image, une lumière, des décors, des costumes et des plans qui souvent nous renversent. 

Parce que les comédiens, ceux déjà cités, mais aussi Cecile de France et l'immense Silvio Orlando nous régalent de leur jeu d'acteurs.

Parce qu'au final, même si la série pose de lourdes questions sur l'autorité, sur la foi, sur des sujets brûlants de l'Eglise contemporaine, elle reste une grosse farce à l'italienne dans laquelle le décalage et le second degré sont au service d'un bon divertissement. Et c'est tout ce que nous demandons à une série télévisée...

Francis AYLIES

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don