Accueil
"Si on veut un peu d'empathie envers les patients il nous faut des lits"
Partager

"Si on veut un peu d'empathie envers les patients il nous faut des lits"

Un article rédigé par RCF - RCF Sud Bretagne,  -  Modifié le 22 janvier 2018
Les urgentistes de l'hôpital de Scorff de Lorient évoquent une saturation du service. Explications de deux salariés et de la direction de l'établissement.

Inquiétude aux urgences de Lorient. Le personnel pointe du doigt une saturation du service. Une grève devait débuter le 14 janvier mais le syndicat Sud Santé Sociaux a levé le préavis. Il estime avoir obtenu les avancées nécessaires (l'ouverture de lits supplémentaires et un renfort de personnel). De leur côté les soignants, évoquent des mesures insuffisantes pour faire face à la situation. Nous sommes allés à la rencontre de Julien Fouillé, Infirmier et de Jean-Yves Collet, Médecin Urgentiste.

Le personnel des urgences a fait le point vendredi. Il n'évoque pas de grève mais des actions ponctuelles. Ils vont par exemple remettre aux patients un questionnaire de satisfaction.
De son côté la direction parle d'une situation complexe à prendre dans sa globalité. Quelles réponses apporter ? Nous avons rencontré Thierry Gamond-Rius, Directeur Général de l'Hôpital du Scorff et Anita Garcia, Coordinatrice Générale des soins.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don