Accueil
Rétention administrative: le nombre de pensionnaires a explosé en 2015
Partager

Rétention administrative: le nombre de pensionnaires a explosé en 2015

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2016
Loin des yeux, loin du droit. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le rapport annuel des associations intervenant dans les centres de rétention, pour l’année 2015. Les chiffres explosent.
podcast image par défaut

Les conflits mondiaux, principalement la guerre en Syrie, ont poussé de nombreux réfugiés à fuir leur pays pour trouver refuge en Europe, et notamment en France. Sur place, en attendant une future expulsion, ces personnes sont hébergées dans des centres de rétention administrative, parfois pendant une durée conséquente.

Les associations caritatives intervenant dans ces centres publient leur rapport ce mardi. Pour elles, la situation n’est pas brillante. Ces organismes dénoncent même une "banalisation de la rétention de liberté". Les chiffres le prouvent. Selon ce rapport, sur les 47 565 personnes en situation irrégulière placées dans ces centres, seules 46 % ont été éloignées de France. Les associations dénoncent une privatisation de liberté banalisée, alors que trop souvent l’enfermement est inutile, voire abusif et illégal.

En février dernier, le Parlement a pourtant adopté une loi sur le droit des étrangers qui prévoyait une réforme des mesures de rétention, qui prévoit notamment l’intervention du juge des libertés et de la détention au bout de 48 heures au lieu de cinq jours. Selon ce rapport, cette loi ne marque pas de rupture avec le système actuel. Aujourd’hui, les associations appellent, une fois encore, à des mesures alternatives à la rétention. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don