Accueil
RELIGION ET POLITIQUE le BILLET d'Arnaud Lecroart
Partager

RELIGION ET POLITIQUE le BILLET d'Arnaud Lecroart

Un article rédigé par BR - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 3 décembre 2016
Depuis quelque temps, l'instrumentalisation de la religion par la politique est de nouveau largement à l'oeuvre dans le monde entier .
Béatrice Ringenbach Béatrice Ringenbach

Des pays, et non des moindres, ont mis en place cette collusion, le plus souvent pour tenir le pouvoir ; on peut penser à l'Arabie Saoudite avec l'Islam sunnite ( pays avec lequel d'ailleurs  tous nos gouvernants ont développé des accords commerciaux) , à l'Iran  avec l'Islam chiite, à la Syrie avec les Alaouites,  à la Russie même quand on étudie les relations entre Poutine et les orthodoxes....   et à juste titre au sein de  nos démocraties occidentales nous n'acceptons pas cette utilisation  de la religion.
En France aussi on vient de voir réapparaître cette réappropriation de la religion par le politique , alors qu'on pouvait penser que la Loi de 1905, en séparant les pouvoirs,  avait  finalement réussi au bout de plus d'un siècle à installer une laïcité sereine, tout en permettant à chacun de vivre ses croyances
S'il faut bien sur lutter sans relâche contre l'extrémisme quel qu'il soit,   il nous faut aussi  redoubler de vigilance sur les liens entre la religion et la politique : Car le rôle de notre  république est d'organiser le débat démocratique et la paix entre ses membres dans la liberté de conscience , pas de dire ce que chacun doit penser ou faire chaque jour, et aucune religion ne peut s'imposer par la force à une autre.
Cela étant, pour que la fraternité soit vraiment là, le pouvoir politique est légitime à interpeller les religions dans leur rapport avec la démocratie.
Pour l'Islam   je sais que l'organisation de cette religion , avec notamment ses guerres internes entre sunnites et chiites,  ne facilite pas ce travail, mais pour ma part je ne peux pas imaginer qu'une religion qui rassemble chaque année 4 millions de personnes à la Mecque ne puisse pas engager une réflexion  interne, et d'ailleurs l'appel cet été en France de personnalités musulmanes va dans ce sens.
Et pour les chrétiens ne recommençons pas à instrumentaliser le christianisme pour réécrire l'histoire de France ou justifier des choix politiques au risque de fragiliser sans raison notre république et sa devise.

Arnaud Lecroart

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don