Accueil
Réconciliation
Partager

Réconciliation

RCF,  -  Modifié le 8 mai 2020
Ce vendredi 8 Mai, Nous commémorons la fin de la Guerre, un jour de réconciliation et c'est ce mot que jean Pruvost nous décrypte ce matin.
podcast image par défaut

Réconciliation

Voici encore une journée bien particulière qu’instaure le
confinement…
Il n’y aura pas en effet de manifestation
publique dehors collective cette année pour cette
commémoration annuelle, celle de la Victoire des Alliés
sur l’Allemagne nazie, qui capitulait donc le 8 mai
1945. En fait cette victoire sur les Nazis, victoire sur le
mal à ne pas oublier, est à désolidariser de l’Allemagne
elle-même et au XXI e siècle est arrivée une nouvelle
formule, assez heureuse avec le mot « réconciliation ».

Réconciliation, un mot à l'initiative des Nations Unis.
En fait puisqu’il s’agissait de fait de la commémoration
d’une Guerre mondiale,
c’est l’Assemblée générale des Nations Unies qui le 22
novembre 2004 a décidé dans une résolution qu’il y
deux jours de commémoratio les 8 et 9 mai intitulées
« Journées du souvenir et de la réconciliation en
l’honneur des morts de la Seconde Guerre mondiale. »

C’est indéniable, ce mot de « réconciliation » induit
vraiment quelque chose de plus paisible que le mot
victoire supposant forcément un peuple vaincu dont on
célèbrerait la défaite depuis des décennies, même si ce
n’était pas vraiment l’esprit de la Fête de la Victoire.

Et de fait, les Nation Unies n’y ont sans doute pas pensé,
mais le mot réconciliation a de fait un sens religieux
précis.
Au XVI e siècle, c’était la cérémonie par laquelle
un lieu saint profané, un cimetière par exemple, est de
nouveau béni. C’est aussi plus intimement l’acte par
lequel un pécheur se réconcilie avec Dieu, avec l’Église.
En fait, il faut revenir à l’origine latine du verbe
conciliare, qui signifiait « ramener ensemble », le
préfixe com-con, signifiant « ensemble ». De ce verbe
est alors né un autre verbe, re-conciliare, démarquant un
retour complet à l’harmonie. De là est issu en 1526, le
mot réconciliation avec un sens religieux, puis plus
large, à propos du divorce. Ainsi, en 1903 était instaurée
la procédure de réconciliation. Sans oublier la
normande.

La normande, c’est le fait pour deux époux de faire une
réconciliation simulée. Peut-être bien que oui devant les
instances, mais peut-être ben que non, et même non,
entre les amoureux. De toute façon, l’abbé Furetière a
tranché : « Les vrais amants se réconcilient d’eux-
même ».
Peut-être ben que oui… Là je vais me
réconcilier avec un chocolat tout bien confiné…

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don