Accueil
Procès Barbarin : une deuxième journée très intense
Partager

Procès Barbarin : une deuxième journée très intense

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon,  -  Modifié le 9 janvier 2019
Retrouvez le résumé de la deuxième journée d'audience du procès de six responsables du diocèse de Lyon pour non-dénonciation d'agressions sexuelles sur mineurs.
RCF69 - Palais de justice de Lyon RCF69 - Palais de justice de Lyon

Les débats ont gagné en intensité pour ce deuxième jour au tribunal correctionnel de Lyon. Une intensité synonyme de tension pendant la matinée, où il a même fallu une suspension de séance d'une dizaine de minutes pour mettre fin aux échanges.

Pendant l'audition de Régine Maire, bénévole du diocèse de Lyon qui a rencontré deux victimes du père Preynat en 2011 (Laurent Duverger) et 2014 (Alexandre Hezez), son avocat Xavier Vahramian a fait valoir son droit à ne pas répondre aux questions du tribunal ou de l’accusation. Pour Jean Boudot, avocat de l'accusation, ce « droit au silence peut intriguer ».

Pour l'un des avocats de Mgr Philippe Barbarin, André Soulier, les prévenus ont tout de même répondu aux questions, même s'ils avaient prévu de ne pas le faire.

9 victimes du père Preynat à la barre

Une intensité des débats qui s’est ensuite transformée en émotion dans l’après-midi, à l’écoute des témoignages des victimes du père Preynat. Ces enfants, devenus adultes, qui se sont tus pendant des années, ont su mettre des mots sur les abus sexuels qu’ils ont subis.

« Si je suis là aujourd’hui, ce n’est pas dans un esprit de revanche, c’est pour que des hommes d’Eglise entendent ma souffrance » a déclaré Christian Burdet, abusé par Bernard Preynat pendant un camp scout en 1977.

Réponse de la défense, par la voix de l'autre avocat de Mgr Barbarin, Jean-Félix Luciani : « il est important d’avoir entendu les victimes aujourd’hui. Au moins ce procès aura eu ce mérite ».
Une étape importante pour Laurent Duverger, l'une des victimes de Bernard Preynat :

Dans le public, des victimes d'autres prêtres pédophiles ont tenu à assister au procès. Comme Jean-Luc Souveton, prêtre du diocèse de Saint-Etienne, abusé par le père Régis Peyrard qui vient d'être condamné par la justice. Il a tenu à venir par solidarité avec les membres de l'association La Parole libérée :

Le procès se poursuivra mercredi avec les plaidoiries des avocats de chaque partie.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don