Accueil
"Polonais", de la plaine au baba au rhum !
Partager

"Polonais", de la plaine au baba au rhum !

RCF,  -  Modifié le 29 novembre 2018
A l'occasion de la COP24 qui s'ouvre dans quelques jours en Pologne, Jean Pruvost décrypte les expressions et les mots autour de "polonais".
podcast image par défaut

Il y a parfois des noms de peuple qui entrent en langue française et qui par leur notoriété sur tel ou tel point s’installent dans nos dictionnaires parmi les noms communs et en force. C’est le cas du mot "polonais", qui trouve dans nos dictionnaires des articles nombreux… Que l’on va examiner.

La "polonaise", c’est une danse, au départ puis une musique popularisée par les Polonaises de Frédéric Chopin. C’est en 1817, qu’il composa la première, et en 1842 qu’il nous gratifia de la plus célèbre, la Polonaise héroïque pour piano. Et avant d’aborder l’expression hélas connue, "sou comme un Polonais", qui d’ailleurs fut d’abord "être gris comme un Polonais", signalons que le nom du pays vient du slave "pole" désignant "champ, campagne ; plaine".

En vérité, il y a peu de mots polonais dans notre langue, mais on retiendra tout de même un mot comme "magnat", né en Pologne et venant du latin "magnus" grand et qui fut en Pologne et en Hongrie le nom donné aux membres de la haute noblesse. Quant au magnat en tant que personne riche et puissante, il est issu en fait de l’anglais. Il y a aussi la cravache et bien sûr la mazurka, une danse polonaise exaltée par Chopin, enfin, quelque chose que je goûte tout particulièrement, le baba, signifiant "gâteau", baba au rhum forcément. Ce qui nous ramène à sou comme un Polonais, on a dit aussi boire comme un Polonais, expression qu’on trouve déjà chez Zola.

En fait, au XVIIe siècle, on disait aussi soûl comme un Suisse, il s’agissait des "mercenaires", ces soldats étrangers qu’on payait, et au XVIIIe ce furent des Polonais. Cela étant on a prétendu que Napoléon aurait reproché à ses soldats de ne pas savoir être souls comme des Polonais qui les lendemains d’ivresse étaient bien plus frais que les soldats français… Mais heureusement le mot polonais a encore d’autres sens plus valorisants… Qui fut d’abord le nom des cavaliers polonais mercenaires, mot apparu en 1512. Mais n’oublions pas la polonaise, une robe ou une jupe "relevée en arrièe et garnie de peits biais bleus" dit Mallarmé en 1874… Il y a aussi les choux fleurs à la polonaise, une garniture avec du jaune d’œuf et du persil… Bon, je n’en peux plus, je rêve d’un baba au rhum, il faut que je vous quitte Stéphanie. Vite…un pâtissier !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don