Accueil
Plus de 360 millions de chrétiens persécutés et discriminés dans le monde
Partager

Plus de 360 millions de chrétiens persécutés et discriminés dans le monde

RCF, le 20 janvier 2022  -  Modifié le 20 janvier 2022
L'actu chrétienne 360 millions de chrétiens persécutés dans le monde en raison de leur foi

Plus de 360 millions de chrétiens sont fortement persécutés et discriminés pour leur foi chrétienne aujourd’hui dans le monde, c'est plus que l'an dernier. L’ONG Portes ouvertes publie son "Index mondial de persécution des chrétiens 2022" et dresse la liste des pays où il est plus dangereux de vivre pour les chrétiens. Pour la première fois, l'Afghanistan arrive en tête du classement.

Okene, Nigéria. ©Unsplash Okene, Nigéria. ©Unsplash

Plus de 360 millions de chrétiens fortement persécutés dans le monde

Plus de 360 millions de chrétiens sont fortement persécutés et discriminés pour leur foi chrétienne aujourd’hui dans le monde, selon le rapport de l’ONG Portes ouvertes. Elle publie son "Index mondial de persécution des chrétiens 2022". Entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021, l'intensité des discriminations et de la persécution subie par les chrétiens s'est encore aggravée. Et le nombre de chrétiens tués en raison de leur foi a augmenté de 24%.

Afghanistan, Corée du Nord, Somalie, Libye et Yémen : ce sont "les cinq pays les plus dangereux pour les chrétiens aujourd’hui", selon l’ONG qui dresse une liste des pays où la situation est préoccupante. Elle comptabilise les faits de persécution connus et surveille les entraves à la liberté des chrétiens, dans leur vie privée, familiale, sociale, civile et ecclésiale.

 

L’Afghanistan, pays le plus violent à l’égard des chrétiens

Pour la première fois, l’Afghanistan se retrouve en tête de cette liste. Depuis la prise du pouvoir par les talibans à Kaboul, les chrétiens sont particulièrement menacés. "Ils se retrouvent sur une liste, et on essaie de les trouver et si on les trouve et s’ils ne renient pas leur foi, ils sont dans la plupart des cas tout simplement assassinés presque immédiatement", explique Patrick Victor.

Nombreux sont les chrétiens qui tentent de fuir le pays, ajoute le directeur de Portes ouvertes France-Belgique. Et même ceux qui se retrouvent dans des camps de réfugiés y sont à nouveau persécutés. "C’est donc bien "l’augmentation de la violence" qui "fait que l’Afghanistan passe à la première place de ce classement".

 

Au Nigéria, le groupe djihadiste Boko Haram toujours très actif

Autre point chaud des persécutions chrétiennes, le Nigéria, qui arrive à la septième place. "Il y a des massacres de populations entières, des massacres d’enfants, de femmes, de vieillards, décrit Patrick Victor, et lorsqu’arrive la violence elle arrive souvent de manière tout à fait inattendue, les gens n’ont pas le temps de s’échapper." 

Le groupe djihadiste Boko Haram est très actif. Il sévit dans le nord du pays et dans le centre, ce sont des milices peules qui tuent des chrétiens et détruisent leurs villages. "Il y a également les bergers peuls qui veulent des territoires pour leur bétail, et ensuite le banditisme : ces groupes ont un point commun, ils utilisent les massacres pour déplacer les populations et les faire fuir de chez eux."

 

En Inde, chrétiens et musulmans persécutés par les nationalistes hindous

En Inde, la liberté religieuse a beau être inscrite dans la Constitution, chrétiens comme musulmans y sont persécutés. Ils sont victimes d’une forme de nationalisme religieux. "Le parti qui est au pouvoir, le BJP [pour Bharatiya Janata Party] aimerait que l’Inde soit pure et qu’elle ne comporte que des hindous." Il applique la hindutva, "une idéologie qui veut que le pays soit entièrement dédié à la religion hindoue". Par conséquent, "les chrétiens comme les musulmans n’ont pas de place dans le pays", conclut Patrick Victor.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don