Accueil
" Noël vert " ou comment passer un Noël éco-responsable
Partager

" Noël vert " ou comment passer un Noël éco-responsable

Un article rédigé par Maximilien Cadiou - RCF Sarthe,  -  Modifié le 10 décembre 2019
Si Noël est une fête familiale, elle a aussi pris une dimension commerciale certaine. À l’heure de la prise de conscience écologique, certains consommateurs s’interroge sur leurs pratiques.
2019 RCF - Maximilien Cadiou 2019 RCF - Maximilien Cadiou

La principale critique de Noël est cette dimension commercial poussant les gens à surconsommer alors même que les valeurs de cette fête sont avant tout les retrouvailles en famille. En France, l’empreinte carbone d’un habitant pour Noël est estimée à celle d’un vol Paris - New York ! Pas besoin de dépenser des sommes faramineuses pour profiter d’un moment en famille. Et qui dit surconsommation dit aussi pollution, alors que Noël se conjugue aussi avec écologie.

Le sapin.

Dans notre calendrier de l’Avent RCF, vous étiez plutôt partagé sur la question du sapin. Adepte du sapin naturel ou du sapin artificiel, le score final était serré au profit du sapin naturel. Écologiquement aussi, le sapin naturel remporte les suffrages.

Par contre, vous pouvez penser que le sapin naturel ne vit que durant le mois de décembre avant de perdre ses épines, qui vous oblige en plus de souvent passer l’aspirateur. Mais le sapin artificiel n’est pas plus présent dans votre salon. Aussi pour éviter d’avoir les épines qui se répandent partout dans votre pièce, vous pouvez opter pour le sac à sapin. En plus d’une bonne action, les épines ne se promèneront plus.

Utiliser un sapin naturel, c’est aussi faire fonctionner l’économie française et c’est bon pour la nature. Pour les foyers français, 70 % des sapins naturels produits le sont en France. Sans compter que vous disposez aussi de labels pour choisir au mieux. Produit en France, il parcourra une distance plus courte, et le bilan carbone sera moindre que pour un sapin artificiel, souvent produit en Asie. Le sapin aura, avant d’être coupé, absorbé du carbone le temps de sa croissance. De plus, la coupe des arbres est essentiel pour la bonne santé et le renouvellement des forêt.

Au bout du compte, votre sapin naturel consommera 3 kg de CO2 contre 8 kg minimum à son adversaire artificiel lorsque ce dernier est fabriqué en France. Pour compenser l’impact écologique des sapin artificiel, il faudrait le conserver durant 20 ans, alors qu’en moyenne, la durée de vie de ces sapins est de 6 années. Si vous souhaitez alors conserver votre sapin artificiel, prenez-en grand soin pour limiter cette empreinte carbone.

La tendance qui grimpe également, c’est d’opter pour un sapin… en sapin ! Le sapin en bois allie le côté écologique du bois et l’aspect réutilisation chaque année. Disponible à l’achat, vous trouverez des modèles « made in France » à tous les prix selon les hauteurs. C’est aussi un sapin que vous pouvez imaginer fabriquer de vos propres mains et ainsi en être fier !

Les décorations.

Vous avez certainement pu profiter des balades en forêt ces dernières semaines. C’est aussi l’occasion de penser à des idées décorations. Pomme de pin, quelques branches et feuillages pourraient habiller votre intérieur. Quelques branches de houx ou de gui restent des plantes liées aux fêtes de fin d’année. Les conifères permettront de rendre votre foyer un peu plus chaleureux en y apportant une bonne odeur fraîche. Aussi, les pommes de pin restent d’actualité même en hiver, notamment avec des guirlandes pour votre sapin 100 % naturelles proposées par Julie Laussat.

La blogueuse, auteure de Mon Noël écolo nous donne aussi cette idée décoration naturelle avec du blanc de Meudon. Diluée avec de l’eau, cette sorte de craie devient une peinture que vous pouvez appliquer sur les fenêtres. Pas de panique, elle s’enlèvera au premier nettoyage. Vous pouvez alors prévoir un atelier décoration avec vos enfants. Ce sera bien moins nocif que les bombes de peinture content des gaz divers mais aussi des produits qui ne sont pas faits pour être inhalés.

Les cadeaux.

Vous emballés les cadeaux avec du papier, ce pourquoi il faut des arbres. On estime à 20 000 tonnes la quantité de papier utilisé, c’est l’équivalent de 380 000 arbres abattus pour fabriquer ces emballages cadeaux. Il existe des alternatives à ce papier traditionnel, même si vous n’êtes pas un as de l’emballage.

Camille Marmille nous fait découvrir le furoshiki, une méthode de pliage de tissu japonais. Grâce à l’utilisation de tissus pour emballer vos cadeaux, vous retrouverez ces quelques motifs qu’on a déjà sur les papiers cadeaux traditionnels. Ce n’est pas nécessaire d’acheter des tissus, faites marcher la récupération de vieux tissus !

Toutes fois, ce type de papier est typiquement celui qui ne se recycle pas et qu’on trouve aux caisses des supermarchés. L’inconvénient, c’est que ce type d’emballage se prête aux petits cadeaux. Pour les plus grands, pourquoi ne pas opter aux papiers cadeaux recyclables, l’information est indiquée sur ces rouleaux.

Le papier kraft rentre aussi dans cette catégorie pour habiller vos cadeaux. Et habillez ce papier neutre avec un crayon type crayon d’ardoise de bistro pour faire votre propre décoration de papier, inimitable ! Grâce à ces papiers unis, vous pouvez mettre votre imagination à contribution pour habiller ces cadeaux avec différents matériaux d’ornement ou de décoration avec crayons, pompons, fils ou boutons.
On n’y pense pas forcément, mais le papier journal vous permettra aussi d’emballer vos cadeaux à moindre frais, surtout si vous avez un abonnement à la presse.

Si l’emballage compte dans le bilan carbone de Noël, le contenu des cadeaux compte aussi. La tendance est d’offrir moins permettant de casser cette course à la consommation. Offrir moins, c’est aussi la possibilité d’acheter mieux, en moins grand nombre, et pourquoi pas de faire des économies au passage.

L’autre tendance, c’est aussi d’opter pour les cadeaux dématérialisés et 100 % numérique ou encore aux cartes cadeaux. Ceux qui la reçoivent apprécient le geste et savent qu’ils pourront se faire plaisir. Vous éviterez le malaise face à un cadeau trop audacieux qui risquerait de ne pas faire plaisir. Et ce n’est pas le but.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don