Accueil
Nicolas Florian, un candidat "sans étiquette"
Partager

Nicolas Florian, un candidat "sans étiquette"

Un article rédigé par RCF - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 11 septembre 2019
Nicolas Florian a tenu ce mardi 10 septembre sa première conférence de presse de rentrée depuis sa succession à Alain Juppé. Il a égrainé les grands dossiers municipaux de cette rentrée.

Il y avait beaucoup de monde ce mardi  matin dans "l'échoppe", nouveau lieu de débat et d'échange citoyen à Bordeaux, ex maison éco-citoyenne. Lieu choisi par Nicolas Florian, le maire de Bordeaux, pour sa conférence de presse de rentrée. 

Il est notamment revenu sur les dossiers importants de cette rentrée : celui de la Jallère. Sur ce site de plusieurs dizaines d'hectares, entre le stade Matmut Atlantique et Bordeaux-Lac, Nicolas Florian a précisé que "la partie dédiée à l'activité économique serait sanctuarisée ; que le secteur de la ferme urbaine serait une priorité mais que la partie qui était réservée à la construction de 2000 logements est abandonnée. Nicolas Florian assume cette décision.

Sur les déplacements souvent compliqués dans Bordeaux, Nicolas Florian a également annoncé la mise en place d'une "police de la circulation", chargée de réguler le trafic aux points bloquants.  

Et les municipales dans tout ça ? "Ce n'est pas le moment" d'après le maire, pourtant candidat déclaré dès le mois de mars lors de sa succession à Alain Juppé. Nicolas Florian se déclare être un  candidat "sans étiquette". 

Cette conférence de presse de rentrée se tenait dans un lieu qui n'a pas été choisit au hasard : l'échoppe débat et citoyenneté, sur les quais de Bordeaux. Un lieu ouvert à tous pour échanger et débattre sur les sujets du quotidien. 

Précisons que l'emplacement de l’Échoppe dans la maison écocitoyenne n'est pas anodin, au vu de l'insistance du maire vis à vis de l'écologie dans son discours de rentrée. Il a d'ailleurs multiplié les exemples de projets : développer le covoiturage, lancer une expérimentation sur les éoliennes urbaines, faire plus de place au vélo, etc. Il a même anticipé les reproches à propos des arbres coupés de la place Gambetta : 45 seront replantés, puis 20 000 dans toute la ville d'ici 2025.

Plus d'infos sur debats.bordeaux.fr

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don