Accueil
Municipales à Lyon : l'écologie prise en otage ?
Partager

Municipales à Lyon : l'écologie prise en otage ?

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon,  -  Modifié le 20 juin 2019
Le match est déjà lancé en vue des municipales entre David Kimelfeld et Gérard Collomb, qui rivalisent de projets "verts" pour la Presqu'île de Lyon.
Ville de Lyon - Visuel plan "Presqu'île nature" Ville de Lyon - Visuel plan "Presqu'île nature"

Gérard Collomb et son ancien dauphin désigné David Kimelfeld seront tous les deux candidats à la présidence de la Métropole de Lyon en mars 2020. Neuf mois avant les élections, les deux anciens alliés bataillent déjà à distance, notamment sur des projets écologiques.

Le 6 juin, Gérard Collomb annonce une végétalisation de la Presqu’île de Lyon avec d’immenses bacs à fleurs sur les voies de bus (photo).

Deux jours plus tard, David Kimelfeld lance une expérimentation de la piétonnisation de la Presqu’île un samedi par mois dès la rentrée.

Alors la bataille électorale entre le dauphin désigné et son ex-mentor prendrait-elle en otage l’écologie ? Non, répond Fabien Bagnon, représentant de la coalition Climat à Lyon.

Rendre la Presqu'île plus verte arrive un peu tard dans les mandats locaux selon Thomas Dossus, porte-parole d’Ecologie les Verts à Lyon.

A noter que les Verts, membre de la majorité actuelle de David Kimelfeld à la Métropole de Lyon, comptent également présenter leur propre candidat à la présidence du Grand Lyon l’an prochain.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don