Accueil
Miel et ruche
Partager

Miel et ruche

Un article rédigé par Jean Pruvost - RCF,  -  Modifié le 29 mai 2019
Aujourd'hui, Jean Pruvost revient sur les deux étymologies des mots miel et ruche.
podcast image par défaut

On y tient énormément et on a peur pour elles, j’évoque bien sûr nos abeilles en péril à cause des pesticides, et leur symbole même les ruches nous procurant ce miel si propice à la bonne santé. Eh bien ce sont ces deux mots miel et ruche que chaque année j’évoquais dans mon cours d’histoire de la langue française que nous allons mettre au-devant de la scène.

POURQUOI, JEAN, CES DEUX MOTS FAISAIENT-ILS PARTIE DE VOTRE COURS SUR DE LA LANGUE FRANÇAISE ?

Ce sont deux mots naguère repérés par un grand linguiste de l’entre-deux-guerres, Albert Dauzat, qui s’en servait comme je le fais pour rappeler la spécificité des mots de langue gauloise ayant survécu dans notre français contemporain. En fait, il faut se souvenir que la langue française est constituée d’un noyau d’une centaine de mots gaulois, de 90 % de mots latins, de sept ou huit cents mots d’origine germanique, on parle ensuite d’emprunts à la langue arabe, à la langue italienne et à l’anglais.

Pourquoi ne reste-t-il qu’une centaine de mots gaulois ? Parce que lorsque les Romains ont conquis la Gaule, leur langue s’est rapidement imposée comme celle du commerce, de l’organisation urbaine et rurale, des transports et comme langue écrite, les Gaulois en étant dépourvus. Du même coup, les seuls mots gaulois qui ont résisté son ceux désignant ce qui ne se vendait pas et pour ainsi dire propre au terroir, alors que tout ce qui se vendait s’est dit en latin.

Ainsi le mot ruche nous est-il resté parce qu’on ne vendait pas les ruches, il est donc gaulois, et le mot miel au contraire est latin. "Ruche" vient du gaulois rusca, signifiant "écorce", tout simplement parce que les premières ruches étaient bâties avec des écorces. Quant au mot "miel", il vient directement du latin mel, mellis, désignant le miel mais aussi la douceur. Et comme bien des mots latins, il a donné naissance à une famille de mots, la mélisse par exemple, plante qui attire les abeilles, mais aussi la mélasse, sans oublier le prénom Mélissa. Et du côté de l’humour, nos amis verbicrucistes n’ont pas manqué de butiner les mots miel et ruche !

AVEC DES DÉFINITIONS DÉSOPILANTES, QUE VOUS ALLEZ NOUS FAIRE PARTAGER, JEAN...

Oui, par exemple pour "miel" : "produit des colonies", en évoquant bien sûr les colonies d’abeilles. Ou encore "mets en cellule", cellule de la ruche... . Enfin pour "ruche", on trouvera "habitation ouvrière", "communauté ouvrière", ou encore "Palais bourdon". Bien, c’est le moment de reprendre un café avec une tartine de miel..
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don