Accueil
Mickaël Marin, directeur du FIFA : "Une édition au contact de la population"
Partager

Mickaël Marin, directeur du FIFA : "Une édition au contact de la population"

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 11 juin 2019
6 jours de festival, 11 700 accrédités, 214 films en compétition, et un pays invité d'honneur : le Japon. Présentation de cette 43ème édition avec Mickaël Marin, le directeur du festival.

Pour les passionnés du cinéma d'animation, ce rendez-vous à Annecy est un passage obligé dans l'année. Un accueil sous un ciel zébré d'éclairs, pour les plus de 11 000 accrédités pour ces 6 jours de festival. Le film "PlayMobil" a ouvert les festivités. Les jouets de notre enfance ont donné le ton de ce festival, plus ouvert et grand public. "C'était ma volonté dès ma prise de fonction" assure Mickaël Marin. Avec des projections plein-air supplémentaires si la météo le permet. L'équipe du festival a le souci cette année de "plus animer la ville" pour "plus de contact avec la population" explique le directeur du FIFA.  

Le cinéma nippon à l'honneur 

20 ans après, retour aux sources pour le Festival d'Annecy. Le cinéma japonais, invité d'honneur de cette 43ème édition, comme en 1999. "Le Japon avait été le premier pays mis à l'honneur par le festival" rappelle Mickaël Marin. Et pour mieux comprendre comment se déroulent les coulisses d'une fabrication de film d'animation japonais, "une séance de working progress" sera proposée. 

LES ETUDIANTS ONT LA PART DU LION  

Cette année, avec le gigantesque MIFA, le marché du festival, véritable fourmilière de talents. "3000 étudiants français et étrangers" sont invités à "rencontrer des artistes, et assister à des conférences". Au début, pourtant, faire participer des étudiants à l'un des plus grands festivals d'animation de France, c'était loin d'être gagné. "C'est un pari gagnant" se réjouit Mickaël Marin.  

UN PETIT AIR DE CROISETTE SOUFFLE SUR ANNECY 

Chaque année, une partie de l'équipe du Festival International du Film d'Animation à Annecy se rend au Festival de Cannes. Pour Mickaël Marin, malgré le statut atypique du cinéma d'Animation, "le festival d'animation, ça reste du cinéma". C'est pourquoi "un moment dédié au cinéma d'animation" a été créé au Festival de Cannes par l'équipe du FIFA. Cette année, une large part a été donnée au cinéma d'animation pour adultes. "C'est tendance" confirme Mickaël Marin.  

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don