Accueil
Manger, déjeuner, dîner...
Partager

Manger, déjeuner, dîner...

RCF, le 29 mai 2018  -  Modifié le 1 février 2024
Alors que le projet de loi sur l'alimentation est actuellement débattu à l'Assemblée nationale, Jean Pruvost s'intéresse aux mots "manger", "alimenter", "déjeuner" et dîner".
Pascal Hausherr Pascal Hausherr

Il n’y a pas si longtemps, ma grand-mère me reprenait quand je disais que j’avais mangé avec un ami, en me disant, «  Mon petit, tu as déjeuné ou dîné ? » Et du coup, maintenant je vais plutôt déjeuner ou dîner…  Il n’en reste pas moins que c’est « manger » qui reste le terme générique et qu’il mérite qu’on s’y intéresse !

On peut aussi s'alimenter : « alimenter » vient d’un latin médiéval alimentare et ce verbe est passé en français au XIVe siècle. De manière surprenante, il est de la même famille que l’adjectif haut. Comment ? En fait « alimenter » est issu du latin alere, « élever, nourrir », et si on remonte plus loin encore on retrouve une racine indo-européenne al, signifiant « pousser, croître », et donc par analogie faire croître, donc nourrir. C’est à partir de ce alere, donc faire monter vers le haut, qu’est aussi issu altus qui a donné l’adjectif « haut ». Voilà comment s’établit le lien. Et d’emblée, s’alimenter reste en fait éloigné de l’idée du plaisir qui peut être lié au fait de manger, et a fortiori de déjeuner et de dîner.

Alors d’où vient le verbe manger ? Eh bien là on est du côté des mandibules, si j’ose dire, il vient en effet du latin manducare, signifiant à la fois mâcher et par analogie « manger ». Et on retrouve dans la même famille le mot grec mastikao, mastiquer. En fait « manger » se disait dans la langue familière, le véritable mot latin edere ou comedere ayant disparu, qu’on retrouve dans « comestible ».

Dans la famille de manger, on trouve curieusement démanger, et quand l’une de mes filles me disait, "mais Papa, démanger, ce n’est pas arrêter de manger tout de même !", j’étais obligé de lui expliquer que ce dé- est un préfixe qui en français a quatre sens : soit s’éloigner, dans déplacer par exemple, soit se séparer de quelque chose, décaféiner, soit désigner le contraire, faire et défaire, soit encore rendre plus intense : découper, débattre, donc couper précisément, se battre plus longuement, et donc démanger, manger plus intensément. Et là il s’agit, oh la vilaine image, de la vermine qui nous ronge, nous mange.

Déjeuner, c’est tout simplement arrêter de jeûner, ce qu’on a fait toute la nuit. Et dîner, en fait c’est la même chose parce qu’autrefois c’était le repas du matin, et le mot vient du latin disjunare, arrêter de jeûner. C’est ensuite, qu’on a dissocié, déjeuner et dîner. Eh bien voilà…  tout cela m’a donné faim ! À table…
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don