Accueil
Lyon : la manifestation contre la réforme du Code du travail prend un tournant surprenant
Partager

Lyon : la manifestation contre la réforme du Code du travail prend un tournant surprenant

Un article rédigé par J.U. - RCF Lyon,  -  Modifié le 12 septembre 2017
Selon la police, 5 400 personnes ont répondu à l'appel de l'intersyndicale pour cette 1ère manifestation contre "la loi Travail XXL". Une belle mobilisation entachée par des échauffourées.
2017 RCF - Une manifestation étrange à Lyon où plus de 5000 personnes sont restées bloquées deux heures avant le départ du cortège. 2017 RCF - Une manifestation étrange à Lyon où plus de 5000 personnes sont restées bloquées deux heures avant le départ du cortège.

Parti à 11h30 de la Manufacture des tabacs, dans le 3ème arrondissement de Lyon, le cortège a parcouru 300 mètres en deux heures. Du jamais vu à Lyon. En cause : l'exfiltration par les forces de l'ordre d'une centaine de manifestants autonomes qui s'étaient installés en tête de cortège.

Ces "autonomes", anarchistes, antifascistes, ou plus simplement lycéens et étudiants, ont pris l'habitude de revendiquer la tête de cortège depuis les manifestations de l'an dernier contre ce qui n'était encore que le projet de loi El-Khomri. 
 

Ambiance tendue

Ces manifestants ne se reconnaissent pas dans les syndicats. Ils refusent l'accord tacite qui veut que les syndicats ouvrent la marche, suivis des politiques, puis des personnes sans bannières... A Lyon, les antécédents sont nombreux entre les deux camps, des coups ont déjà été échangés. Aujourd'hui, la CGT n'a pas souhaité lancé la manifestation dans ces conditions. La police non plus d'ailleurs. D'où l'ordre d'exfiltration, puis le parcage de ce groupe de manifestants dans une rue perpendiculaire au parcours.

S'en sont suivies des heures de tractations au cours desquelles la CGT a refusé de reprendre sa marche en avant, "tant que la police ne libère pas tous les camarades" dira plus tard l'union syndicale. Finalement, les manifestants bloqués ont été fouillés avant d'être libérés, mais aucun contrôle d'identité n'a été réalisé. Selon nos informations, seul un jeune homme a été interpellé. 

Et le message social dans tout ça ?

C'est donc avec deux heures de retard que le cortège a repris son cours, diminué et en ordre dispersé, jusqu'à la place Bellecour. L'ambiance assez surréaliste a poussé de nombreux manifestants à quitter le cortège assez tôt. Ceux qui ont poursuivi l'ont fait dans le calme. Et si quelques slogans ont retenti, le cœur ne semblait plus vraiment être à la contestation sociale. 


 

Nouvelle manifestation dans une semaine

Malgré tout les syndicats se disent heureux de la mobilisation. Une réunion de l'intersyndicale du Rhône est d'ailleurs déjà prévue jeudi avec pour objectif l'organisation d'une deuxième journée de mobilisation le 21 septembre
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don