Accueil
Loir-et-Cher : "les chiffres de la sécurité routière sont inacceptables"
Partager

Loir-et-Cher : "les chiffres de la sécurité routière sont inacceptables"

Un article rédigé par Julie Rolland - RCF Loir-et-Cher,  -  Modifié le 8 février 2017
Ce mercredi, le Préfet du Loir-et-Cher a présenté les chiffres de la sécurité routière du département pour 2016. Ils ne sont pas bons avec 31 décès sur les routes du Loir-et-Cher.
2017 - Julie Rolland 2017 - Julie Rolland

Sans surprise, le bilan de la sécurité routière en 2016 dans le Loir-et-Cher ne fera pas figure d'année de référence. Malgré les nombreux appels à la vigilance auprès des automobilistes tout au long de l'année. Malgré la multiplication des contrôles, 31 personnes ont perdu la vie sur les routes du Loir-et-Cher l'an passé. C'est quatre tués de plus qu'en 2015, soit une progression de 15%. "Ces chiffres sont inacceptables. Nous sommes déterminés à entrer dans un état de guerre sur cette question de la sécurité routière. Que les choses soient claires, il n'y aura aucune tolérance lors des contrôles", prévient Jean-Pierre Condemine, Préfet de Loir-et-Cher. 

Plus d'accidents mais moins de blessés

Dans le détail, 247 accidents corporels ont été recensés l'an passé contre 238 en 2015. Par contre, le nombre de blessés a diminué de 3% mais on l'a vu, la gravité de ces accidents a été plus importante.
Parmi les principales causes d'accidents mortels, la vitesse et l'alcool reviennent souvent. Dans 30% des cas, au moins un des conducteurs impliqués était sous l'emprise d'alcool et/ou de stupéfiants. Selon les forces de l'ordre, c'est la même proportion pour ce qui est de la vitesse. 

Bientôt des radars leurres

Autre enseignement : 70% des accidents mortels se sont produits sur des routes départementales, soit une hausse de 14 points par rapport à 2015.
Depuis le début de l'année, quatre décès ont déjà été enregistrés dans le Loir-et-Cher. Les forces de l'ordre seront donc intransigeantes sur la prévention et la répression. Des radars leurres devraient d'ailleurs faire leur apparition sur la levée de la Loire.

Alain Brossais, directeur de cabinet du Préfet de Loir-et-Cher : 


Colonel Eric Chuberre, commandant du groupement de gendarmerie de Loir-et-Cher :

Frédéric Chevallier, procureur de la République de Blois : 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don