Accueil
L’Observatoire de la pauvreté dénonce l’invisibilité sociale
Partager

L’Observatoire de la pauvreté dénonce l’invisibilité sociale

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux - RCF,  -  Modifié le 15 juin 2016
Dans un rapport publié mercredi, l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale dénonce la progression du déni de reconnaissance dans notre société.
podcast image par défaut

Dans ce rapport, publié mercredi 15 juin, l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale a essayé de définir ce qu’est l’invisibilité sociale, cette frontière où les plus faibles ont du mal à apparaître sur les radars des pouvoirs publics, et des citoyens, pour finalement tomber dans l’oubli, comme invisibles pour le reste de la société.

Lorsqu’il est le fait d’acteurs publics, le déni de reconnaissance peut prendre deux formes, explique le rapport : "le fait des instruments de politique publique, dont le cloisonnement et la rigidité conduisent à exclure une partie des publics qu’ils visent pourtant à atteindre", mais également "le politique dans sa fonction de représentation", en tant que décalage entre la classe politique et les citoyens d’un pays.

Ce rapport, davantage basé sur des théories de spécialistes évoluant dans différents domaines, veut rappeler que l’espace public est avant tout un lieu de production de la visibilité sociale. Et que si celle-ci vient à manquer, cette carence représente un danger pour notre société. L’étude rappelle également aux pouvoirs publics leur rôle pour que les plus démunis de notre société ne deviennent pas invisibles aux yeux de leurs contemporains, et aux médias leur importance en tant que lanceurs d’alerte et révélateurs de cette invisibilité sociale.

L’occasion surtout pour l’Observatoire national de la pauvreté de rappeler aux élites gouvernantes, bien qu’essayant parfois de s’approprier cette théorie d’invisibilité sociale à des fins électorales, le fossé qui peut se creuser entre eux et le reste de la population.
 

Lire le rapport dans son intégralité

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don