Accueil
Les vertus des bains de forêt
Partager

Les vertus des bains de forêt

Un article rédigé par Sabah Rahmani, Melchior Gormand - RCF, le 8 novembre 2022  -  Modifié le 8 novembre 2022

Dans cette chronique, Sabah Rahmani, rédactrice en chef du magazine Kaizen, nous emmène en forêt.

© MabelAmber © MabelAmber

Promenons-nous dans les bois

 

Un petit bain de forêt. Une idée de sortie à renouveler autant que l’on veut. Enfant, j’avais naturellement l’habitude d’aller me ressourcer en forêt pour marcher, observer la nature, m’asseoir au pied d’un arbre, écouter les oiseaux. Devenue adulte, j’ai découvert ce que l’on appelle les bains de forêt ou Shinrin yoku au Japon, dont les bienfaits sur la santé physique et psychique ont fait l’objet d’études scientifiques. 

 

Elles ont montré qu’une marche sensible d’au moins 40 minutes en forêt améliorent notamment la tension artérielle, le sommeil, la concentration, et pour les pratiques régulières le système immunitaire, qu’elle diminuait aussi le stress et l’anxiété, ou encore le taux de glucose dans le sang de diabétiques adeptes des bains de forêt.

 

 

Une simple marche suffit-elle ?

 

Pas vraiment. En réalité, pour bénéficier pleinement des vertus des bains de forêt, il faut ralentir et mettre en éveil tous ses sens. La première chose à faire est sans doute de se déconnecter de son téléphone et de privilégier le silence. Ensuite, marcher et respirer lentement ou s’arrêter pour prendre le temps d’observer son environnement : les arbres évidemment, mais aussi et surtout chaque détail : les feuilles, les écorces, les insectes, une fleur, un champignon, et ne pas hésiter à les toucher, à les sentir, et même à en goûter certains. Car qui connaît le goût d’une écorce, d’une résine, d’une feuille de hêtre ou d’une épine de sapin ? Qui a déjà humé l’arôme d’une sève ou d’un lichen crocheté aux parois d’un tronc ?

 

L’idéal est de laisser son intuition guider ses pas et ses mains, pour vivre naturellement la poésie du temps présent. Cet éloge de la lenteur, permet une amplification des sens, nous plonge dans un état méditatif qui fait taire le mental. C’est alors que la forêt se dévoile vraiment, que ses parfums se révèlent, ses couleurs et ses mélodies. Car les bains de forêt nous mettent en phase avec la nature, et avec nous-même : là où le corps et l’esprit retrouvent une harmonie. 

 

Dans cette marche douce et consciente, la respiration profonde est au cœur des sensations. Si en forêt l’air est moins chargé en particules polluantes que dans les grandes villes, les arbres sécrètent dans l’atmosphère des molécules d’huiles essentielles, appelées phytoncides, qui apportent une grande détente au corps. Se balader avec un rythme lent et une respiration profonde permet ainsi d’en bénéficier pleinement.

 

Et si on habite en ville, on peut tenter l’expérience dans les grands parcs. 
Mais pour aller plus loin, il faut savoir que partout en France, de plus en plus d’associations ou de guides certifiés en bains de forêt, proposent des sorties en groupe avec des exercices originaux : comme par exemple faire une partie de la marche pieds nus ou les yeux bandés. 

 

Les bains de forêt sont donc différents d’une balade ou d’une randonnée classique. Ils offrent aussi l’occasion de méditer sur notre rapport au corps et au vivant, à prendre du recul, à calmer le mental pour une meilleure régulation des émotions. Bref, les bains de forêt, praticables en toutes saisons et par tous les temps, ont tous les atouts pour notre bien-être physique et émotionnel, et aussi relationnel.


Alors ne nous en privons surtout pas !

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don