Accueil
Les précisions du déconfinement
Partager

Les précisions du déconfinement

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Isère,  -  Modifié le 7 mai 2020
Le gouvernement a présenté cet après midi (7 mai 2020) le détail du déconfinement en fonction des zones géographiques et des bilans sanitaires départementaux

Le gouvernement l’a validé cet après midi, la levée du confinement se fera dès lundi 11 mai, le Premier Ministre s’était laissé jusque là le droit de repousser cette date en cas de mauvais résultats sanitaires.
Le déconfinement se fera donc dès lundi sur plusieurs semaines au minimum afin de trouver "un équilibre entre reprise de la vie normale et respect de toutes les précautions sanitaires".

Dès lundi, le déconfinement peut se faire sur tout le territoire métropolitain mais à des degrés différents, en fonction des fameuses couleurs vertes ou rouges.
Certains départements ayant des résultats toujours inquiétants en matière de circulation du virus ou de saturation des hôpitaux.
Deux territoires sont aujourd'hui en situation préoccupantes: Mayotte et l'Île de France.
Des mesures spécifiques y seront prises: Mayotte ne peut pas être déconfinée lundi tandis qu'en Ile de France les transports feront potentiellement l’objet de nouvelles restrictions pour éviter la propagation du virus.

Les autorités sanitaires françaises estiment aujourd'hui que la circulation du virus est en forte baisse mais avec toutefois de grosses disparités (entre l'Ile de France et l'Est de la France et l'Est de la France et le reste du pays). En ce qui concerne l'occupation des lits en réanimations aujourd'hui dans environ 50% du pays les capacités initiales ont été retrouvées, dans le reste de la France ce secteur est encore en tension, forte ou modérée.

Le gouvernement estime que le pays est aujourd'hui capable de couvrir l'ensemble des besoins en tests.

La carte entrant en vigueur le 11 mai (ci dessus) montre que l'ensemble de la Région Auvergne Rhône Alpes, jusqu'ici classée en orange est désormais colorée en vert.
Seul le tiers nord est du pays est toujours en rouge.
Dans ces derniers départements les collèges ne pourront pas rouvrir leurs portes lundi, il est de même pour les espaces verts comme les parcs. 
Concernant les départements verts, si la situation se maintient en l'état durant au moins 3 semaines, alors, au début du mois de juin, une réouverture des lycées, des bars et restaurants pourrait être envisagée.
 

Conséquences dans les domaines de l'éducation, des transports et de l'économie

 

  • L'Ecole

Le protocole de reprise des cours est très strict et exigeant, il est disponible sur le site de l'éducation nationale.
Une pré rentrée est prévue en début de semaine pour permettre au personnel enseignant d'organiser la reprise avant une rentrée des élèves mardi ou mercredi.
Rentreront la semaine prochaines les enfants prioritaires de par leur niveau ou leur situation personnelle (écoliers porteurs de handicaps, enfants de personnel soignant, élèves en décrochage). Dans tous les cas, les groupes se limiteront à 15 élèves au maximum, 10 en maternelle.
Jean Michel Blanquer annonce que 87 et 90% des communes ont préparé cette rentrée et se tiennent prêtes pour une reprise dès la semaine prochaine.
 

  • Les transports

L'offre sera fortement augmentée sur les réseaux urbains pour permettre aux usagers de respecter les mesures de distanciation physique.
Ainsi, dans le domaine ferroviaire le trafic sera assuré à hauteur de 50% dès la semaine prochaine avant une reprise totale au mois de juin. La réservation de son trajet sera obligatoire, tout comme le masque grand public.
En Ile de France le trafic de la RATP sera également en hausse mais les rames en heures de pointes seront réservés aux travailleurs sur présentation de certificat de travail, comme l'a demandé la présidente de la région, Valérie Pécresse.
Partout en France, le télétravail reste la règle dès que cela est possible, lé cas échéant, les horaires de travail doivent être décalés pour éviter les croisements.

A l'inverse, les déplacements inter régionaux sont fortement déconseillés et les transports ne retrouveront que 40% de leur capacité initiale pour éviter les déplacements massifs notamment lors des ponts du mois de mai.
Pour tout un chacun, les déplacements ne peuvent dépasser les 100km à vol d'oiseau (sauf si l'on reste dans le même département).
En cas de déplacement au delà de cette distance maximale, une attestation justificative sera demandée par les forces de l'ordres qui renforceront les contrôles dans les gares et aérogares. Seuls les motifs d'emplois ou familiaux seront acceptés. Une amende de 135€ sera délivrée en cas de non respect de cette règle.
 

  • L'économie

L'ensemble des commerces peut rouvrir dès lundi dans le respect des règles sanitaires en vigueur, à l'exception des bars et restaurants dont l'ouverture pourrait être décidée dans 3 semaines (voir ci dessus). En revanche, les grands centres commerciaux de l'Ile de France restent fermés jusqu'à nouvel ordre.
Les lieux culturels pourront rouvir leurs portes en fonction de leur capacité d'accueil (petits musées uniquement) à l'exception des salles de spectacle, théâtres, cinémas et salles des fêtes.
Les rassemblements, culturels ou non de plus de 5000 personnes ne seront pas autorisés avant le mois de septembre, seuls les rassemblements de 10 personnes au maximum sont pour l'heure tolérés.
Les plages restent fermées sauf sur décision du préfet et présentation d'un plan de distanciation strict.
Les aides aux entreprises pourront se poursuivre au cas par cas dans les domaines les plus touchés par la crise sanitaire ou les secteurs ne pouvant pas reprendre leurs activités. Les soignants pourront bénéficier d'une prime allant de 1000€ à 1500€ en remerciement du travail effectué ces dernières semaines.

Les frontières restent fermées. Les offices cultuelles ne pourront pas reprendre avant le mois de juin.

Ce plan pourra être adapté durant le mois de mai, le prochain point se fera dans trois semaines.
 

COMMENT AGIR EN CAS DE SYMPTÔMES APRÈS LE 11 MAI ?

 
En cas de présentation de symptômes, il est recommandé d'agir au plus vite: contacter un médecin ou en recours le 15. Le patient sera potentiellement orienté par un professionnel de santé vers un test 100% remboursé par la sécurité sociale. Si le test est positif un isolement de 8 à 10 jours devra être observé, une enquête sera menée par l'assurance maladie pour déterminer les derniers contact dans son entourage. Si les symptômes s'aggravent il sera conseillé de contacter au plus vite son médecin ou le 15.

Les cas contacts seront appelés par l'assurance maladie pour estimer leur état de santé, ils pourront être placés en isolement puis testés 7 jours après le contact, même sans symptômes. Une prolongation de l'isolement pourra être demandée.

Sans qu’il n’y ait d’obligations ou de restrictions légales, les personnes les plus fragiles sont appelées à rester chez elle et à limiter leurs contacts.
A l'heure actuelle les modalités de visites en EHPAD restent les mêmes et ne seront pas assouplies jusqu'à nouvel ordre. 

En cas de questions, besoins,  contacter le numéro vert 0 800 130 000

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don