Accueil
​Les petits commerces survivront-ils au reconfinement ?
Partager

​Les petits commerces survivront-ils au reconfinement ?

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry,  -  Modifié le 6 novembre 2020
Contraints de fermer à nouveau à cause de la crise sanitaire, les commerçants s'organisent comme ils le peuvent pour encaisser le choc.
RCF - Les Pages du Donjon à Bourges. RCF - Les Pages du Donjon à Bourges.

Depuis une semaine tous les commerces "non essentiels" doivent maintenir leurs portes closes pour toute la durée de ce second confinement, au moins jusqu'au début du mois de décembre. Certaines enseignes proposent des initiatives pour rester à flot, comme le "click and collect", un système qui permet aux clients de passer commande sur internet (ou par téléphone) et de venir récupérer leurs produits devant le magasin, en respectant les gestes barrières. À Bourges plusieurs commerçants ont opté pour cette solution et espèrent limiter la casse.

C'est le cas de Librairix. La boutique, installée dans le centre-ville de  Bourges depuis 41 ans (et à Châteauroux depuis 2014) est spécialisée dans la vente de bandes dessinées. Dans le magasin, c'est le calme plat et les piles de BD s'entassent. Malgré le "click and collect" mis en place dès le début du confinement, les amateurs de "neuvième art" ne se bousculent pas : ils sont moins d'une dizaine par jour a passer devant la boutique récupérer une commande :"Les conséquences sur le chiffre d'affaires, elles vont être dramatiques" souffle le gérant Denis Moreau. "On se rend compte que si ça continue comme ça on sera à 10% de notre chiffre d'affaires habituel, sachant que novembre est un gros mois parce qu'on a beaucoup de parutions… et surtout il y a le mois de décembre derrière qui représente un quart du chiffre d'affaires de notre année."

Toujours rue Coursarlon, quelques mètres plus loin, à l'entrée de la place Gordaine, une librairie différente, mais un constat similaire. La boutique Les Pages du Donjon est spécialisée dans la littérature jeunesse mais vend également des jouets et des jeux de société. Malgré les nombreux messages de soutien des habitués, les clients sont peu à réserver leurs produits. La gérante Bénédicte Oudinat préfère ne pas penser aux chiffres :" Je n'ose pas regarder (rires) ! Ça fait mal au coeur... la perte elle est énorme ! On est sur un chiffre d'affaires quasiment inexistant."


RCF - Les piles de BD s'entassent chez Librairix à Bourges, mais peu de clients utilisent le "click and collect".

Un Noël confiné : "une pure catastrophe pour tout le monde"

La situation pourrait empirer si la fermeture devait se prolonger durant le mois de décembre. La perspective d'un Noël confiné inquiète les commerçants qui pourraient se retrouver à genoux :"Ça voudrait dire des menaces sur la pérennité de l'entreprise, sur les emplois… Malgré les aides promises par l'Etat, ça va être très compliqué" annonce sans détour Denis Moreau, qui ne se voile pas la face : "Ce serait une pure catastrophe pour tout le monde, pour tout le commerce." Même son de cloche pour Bénédicte Oudinat : "Je ne sais pas comment on s'en sortira... les charges, les coûts sont élevés. Tous les jouets sont déjà arrivés aux Pages du Donjon, ça veut dire qu'on est en train de payer nos factures... et ce stock pour l'instant il dort !"

La région va mettre en place dès la semaine prochaine une plateforme en ligne pour permettre aux commerçants régionaux de vendre leurs produits en "click and collect". Objectif pour le président de la région Centre-Val de Loire, François Bonneau (PS)  : multiplier par deux le nombre de commerçants de la région présents sur internet et couper l'herbe sous le pied aux géants du e-commerce, comme Amazon.

Le "click and collect"
-Librairix : ça se passe ici, là ou via librairix@librairix.com ou 02 48 24 59 51
-Les Pages du Donjon : c'est ici, ou via lespagesdudonjon@yahoo.fr ou 02 48 50 20 86

Reportage

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don