Accueil
Les ministères reconnus au sein de l'UEPAL
Partager

Les ministères reconnus au sein de l'UEPAL

Un article rédigé par Géraud Bouvrot - RCF Alsace, le 6 juillet 2022  -  Modifié le 6 juillet 2022
Les Trois Questions · RCF Alsace Les ministères particuliers reconnus au sein de l'UEPAL

Dans la foi protestante il existe de nombreuses fonctions, outre celle de pasteur, qui sont dévolues aux fidèles afin de faire vivre leurs paroisses. On les appelle les ministères particuliers, ils peuvent être exercés par des hommes comme par des femmes, qui deviennent tantôt prédicateurs, animateurs ou encore assistant pastoral. Et dimanche dernier, l'UEPAL, l'Union des Églises Protestantes d'Alsace Lorraine, a décidé de reconnaître officiellement 18 personnes exerçant ces fonctions, en l'Église de Haguenau. Aujourd'hui pour en parler on reçoit Marc-Frédéric Muller, responsable des prédicateurs au sein de l'UEPAL.

Union des Églises Protestantes d'Alsace et de Lorraine - © Wikimédia Union des Églises Protestantes d'Alsace et de Lorraine - © Wikimédia

RCF Alsace: Expliquez nous un peu - si on n'est pas familier de ces ministères particuliers - ce qu'ils représentent pour une paroisse protestante? C'est un peu le socle nécessaire entre la foi et les fidèles?

 

Marc-Frédéric Muller: D'une part, valoriser les charismes des membres de l'Église qui sont tous appelés à être témoins de Jésus-Christ. Mais de façon particulière, certains peuvent être appelés à un service au sein de l'Église, avec des missions qui leur seront confiées de façon maintenant professionnalisées puisqu'ils sont recrutés dans l'Église protestante unie et leur ministère est un peu spécifique à un certain domaine d'implication dans l'Église. À la différence des ministères pastoraux qui eux, ont plutôt une vocation à un service qui est général, et donc avec des formations pour les uns comme pour les autres, qui est correspondant justement aux missions qui leur sont confiées.

 

RCF Alsace: Quand vous dites « tout nouveau », c'est la reconnaissance officielle de ces ministères particuliers?

 

Marc-Frédéric Muller: C'est-à-dire qu'il faudrait différencier un ministère qui est bénévole et qui existe depuis très longtemps. C'est le mystère des prédicateurs laïcs. En revanche, les autres ministères qui sont nouveaux, je dirais dans l'art, il peut y avoir eu bien sûr par le passé des gens qui se sont impliqués, investis par exemple dans le domaine de l'action sociale et qui ne portaient pas le titre de diacres et qui n'avaient pas un ministère reconnu en tant que tel. Ce qui est nouveau, c'est qu'effectivement, on reconnaisse une personne s'investissant de ce ministère personnel de diacre, c'est-à-dire d'acteur au nom de l'Église dans le domaine de l'action sociale. Mais qui va cette fois être non seulement reconnu, mais aussi recruté par l'Église et recevoir une rémunération.

 

RCF Alsace: Donc, cette reconnaissance des ministères particuliers, c'est aussi une façon d'encourager les fidèles à exercer ses fonctions?

 

Marc-Frédéric Muller: Dans le protestantisme, pour dire que tous les baptisés sont appelés à être témoins de Jésus-Christ, on parle du Sacerdoce Universel. Mais parmi tous les baptisés, certains sont plus spécifiquement appelés à des missions qu'on leur confie. Et en l'occurrence, ces ministères particuliers correspondent justement à un appel qui est personnel. Donc, dans la reconnaissance du ministère, on reconnaît bien une personne et en cette personne, un appel que le Seigneur lui adresse pour une mission spécifique. Et c'est donc une reconnaissance qui n'a pas de terme dans le temps.

 

RCF Alsace: Dernière question, si on est prédicateur par exemple, qu'est-ce que ça représente en terme de temps, dans une semaine par exemple?

 

Marc-Frédéric Muller: Alors, effectivement, les prédicateurs laïcs y sont bénévoles. Eux s'impliquent d'une façon très différente, puisque c'est sur leur temps libre qu'ils vont s'engager. Ces personnes, elles vont en fin de semaine, donc pour le dimanche, pour le culte dominical, elles vont intervenir pour animer la liturgie et prêcher. C'est évidemment dans le temps qui précède cette animation qu'ils devront préparer la prédication, préparer le culte. Donc c'est un engagement tout à fait admirable, personnel pour pouvoir être au service de l'Église. Et il y en a de plus en plus besoin puisqu'il y a une diminution de l'effectif pastoral.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don