Accueil
Les Journées mondiales de la jeunesse reportées à cause de l'épidémie de coronavirus
Partager

Les Journées mondiales de la jeunesse reportées à cause de l'épidémie de coronavirus

RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
L'actu chrétienne Les Journées mondiales de la jeunesse reportées à cause de l'épidémie de coronavirus
Le Vatican a annoncé hier le report des prochaines Journées mondiales de la jeunesse mais aussi de la Rencontre mondiale des familles.
podcast image par défaut

Plusieurs grands rassemblements internationaux catholiques sont reportés à cause de la pandémie de coronavirus. Hier soir, le pape François a décidé de reporter la Rencontre mondiale des familles à juin 2022 à Rome et les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Lisbonne à août 2023.
\n 

La Rencontre mondiale des familles décalée

La Rencontre mondiale des familles devait se tenir du 23 au 27 juin 2021 sur le thème : "L'amour familial : vocation et chemin de sainteté". Pour que les fidèles puissent s'y préparer, le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie avait recommandé la lecture de deux textes : "Amoris Laetitia", l’exhortation apostolique post-synodale du pape François sur la joie de l’amour dans la famille (avril 2016) et "Gaudete et Exsultate", l'exhortation "sur l'appel à la sainteté dans le monde" (2018).

"La vie familiale chrétienne est une vocation et un chemin de sainteté", rappelait le Dicastère. La famille est souvent présentée par le pape François comme le lieu privilégié pour faire l'expérience de notions aussi essentielles que la fraternité ou le pardon. Encouragées durant le confinement à entretenir une petite "église domestique", les familles auront beaucoup à dire sur cette expérience inédite qu'ils auront vécue.
\n 

Les JMJ de Lisbonne reportées

Le 5 avril dernier, lors du dimanche des Rameaux - traditionnellement la Journée mondiale des jeunes dans l’Église - le pape François avait annoncé le report du traditionnel passage de la croix des JMJ des jeunes de Panama à ceux de Lisbonne. Hier, c'est le report des JMJ de Lisbonne qui a été annoncé. "On est bouleversés parce que les JMJ rythment la pastorale des jeunes au niveau mondial, et au niveau français aussi, depuis 35 ans maintent, confie le Père Vincent Breynaert, et on sait combien ce sont des rendez-vous très attendus." En février dernier, les membres du Service national pour l'évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV) s'étaient rendus à Lisbonne pour une "première rencontre" avec les organisateurs sur place.

"Les JMJ sont toujours porteuses d'un certain désir d'engagement, ça met en route des générations entières de jeunes qui se mobilisent pour voyager, qui préparent ce pèlerinage... et qui reviennent après partager les fruits de ce qu'ils ont vécu." Pour toutes les personnes impliquées dans l'organisation de cet événement d'envergure internationale, "ça n'a pas été pas une décision facile mais elle est compréhensible". Le directeur du SNEJV voit cela comme une invitation "à réinventer notre pastorale".

ÉCOUTER â–º Le Père Vincent Breynaert au micro d'étienne pépin

\n


\n 

Pas de sessions cet été

Avant les JMJ, les jeunes chrétiens se préparaient à des sessions spirituelles ou à des rassemblements cet été. Le Père Vincent Breynaert encourage les jeunes : "Le Seigneur va nous permettre d'inventer de nouvelles sessions, de nouveaux parcours, de nouvelles façons de prier ensemble, de nous engager ensemble, les jeunes sauront trouver les bons éléments pour que l'Évangile continue à être diffusé."

ÉCOUTER â–º LE PÈRE VINCENT BREYNAERT AU MICRO D'ÉTIENNE PÉPIN

\n


\n 

\n
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don