Accueil
​Les JMJ, un autre visage de la mondialisation
Partager

​Les JMJ, un autre visage de la mondialisation

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
L'actu chrétienne ​Les JMJ, un autre visage de la mondialisation
Le Pape François a remis officiellement dimanche la Croix des Journées mondiales de la Jeunesse à de jeunes Portugais. Ces JMJ initialement auront lieu en 2023 à Lisbonne.
podcast image par défaut

Lorsqu’on pense aux JMJ, on imagine souvent une foule de jeunes réunis autour du pape dans un immense stade, une sorte de Woodstock version catho. Cet évènement créé par Jean Paul II a pour but de permettre aux jeunes du monde entier de vivre une expérience spirituelle inédite, mais aussi de montrer que l’Église est proche des jeunes leur fait confiance. 

Un autre visage de la mondialisation

L’historien Charles Mercier qui a été profondément marqué par les JMJ de 1997 à Paris a enquêté sur cette histoire des Journées mondiales de la jeunesse mais aussi sur leur portée. Il vient de publier "L’Église, les jeunes et la mondialisation. Une histoire des JMJ" (éd. Bayard). Par delà du cliché du Woodstock catho, Charles Mercier veut montrer que ces JMJ favorisent la diversité culturelle et montrent un autre visage de la mondialisation. "Les JMJ sont un lieu de valorisation de la diversité culturelle. Ces JMJ étaient aussi un message aux décideurs qu’une autre mondialisation était possible, plus juste, plus humaine", affirme l'historien. 

Les JMJ sont célébrées localement chaque année le dimanche des Rameaux mais elles prennent tous les deux ou trois ans une dimension internationale en se déroulant dans une grande métropole en présence de plusieurs millions de jeunes. Des rassemblements qui sont souvent un déclic pour ancrer la foi mais qui ne permettent pas d’inverser les courbes de la sécularisation. "Les enquêtes montrent qu’elles n’ont pas renversé les courbes de la sécularisation. Mais elles ont créé une orientation durable de vie, la volonté de construire ses choix en fonction de la foi", explique Charles Mercier.

Une portée géopolitique

Et pour organiser ces JMJ, la tâche n’est pas simple. Dans les coulisses, les protagonistes et antagonismes sont nombreux. De la Curie Romaine aux conférences épiscopales en passant par les pouvoirs publics, l’armée et les mouvements d’Église de différentes sensibilités, il faut accorder ses violons. Et souvent l’horizon des JMJ permet de non seulement de dépasser les différences, de construire un projet fédérateur mais aussi de lui donner une portée géopolitique. "En 1991, ça a contribué à la découverte des jeunes européens de l’Est avec ceux de l’Ouest", raconte l'historien.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don