Accueil
"L'enseignement Laudato Si ne doit pas être lettre morte"
Partager

"L'enseignement Laudato Si ne doit pas être lettre morte"

Un article rédigé par Nina Pavan - Dialogue RCF (Aix-Marseille),  -  Modifié le 13 avril 2021
Commune Planète (Aix-Marseille-Provence) "L'enseignement Laudato Si ne doit pas être lettre morte"
Eric Martelli est le directeur de l'école Louise de Marillac. Labelisé éco-école en 2019, cet établissement s'inscrit dans une démarche d'écologie intégrale depuis de nombreuses années.
Ecole Louise de Marillac Ecole Louise de Marillac

Et si l'école faisait également partie de l'écologie intégrale dont parle le Pape François dans l'encyclique Laudato Si ? 

Lieu de construction personnelle pour l'enfant, et l'adulte en devenir, l'école permet d'appréhender la vie sous plusieurs aspects. Au sein de l'école Louise de Marillac, dans le 11e arondissement de Marseille, l'équipe pédagogique s'inscrit dans une démarche intégrale depuis plusieurs années. 

L'école a été le premier établissement labelisé par le Diocèse de Marseille pour sa démarche écologique en 2006. Eric Martelli faisait alors partie du corps enseignant. Lorsqu'il en est devenu le directeur en 2017, il a entrepris de pousuivre le cheminement de l'école vers une écologie intégrale, et en 2019 l'école Louise de Marillac a reçu le label Eco-Ecole. 

Pour obtenir ce label, les établissements scolaires candidatent et s'engagent à monter un projet mettant en avant un ou plusieurs thèmes en lien avec les critères du label. En 2021, le projet d'année pour l'école Louise de Marillac tournait autour du "mieux vivre ensemble", elle déposera son dossier à la fin du mois d'avril. 

Comment apporter l'écologie dans l'école ? 

"On ne s'interdit rien" résume Eric Martelli qui, avec son équipe, pioche dans plusieurs formes d'enseignement pour trouver "le bon partout". Un peu de matériel Montessori en primaire, la méthode syllabique classique pour la lecture et surtout des applications concrètes des enseignements théoriques qui permettent à des élèves de "complètement se révéler". 

Besoin de débroussailler la cour de l'école ? L'équipe fait venir des petits ânes qui permettront, en plus de débroussailler, de donner lieu à divers ateliers avec les enfants. De la primaire jusqu'au CM2.

"On a aussi un potager" s'enthousiasme Eric Martelli en expliquant tout ce qu'un potager a apporté au sein de son école.  "Les parents d'élèves me disent que grâce, ou à cause je ne me souviens plus du mot exact, sourit-il, les enfant veulent planter des potagers chez eux." 

Les enfants apprennent de tout dans ce potager : du vocabulaire, en passant par la permaculture, jusqu'aux mathématiques.

Pour Eric Martelli, c'est la mise en pratique directe de l'encyclique Laudato Si du Pape François. Il compte bien agrandir le potager et emmener son école plus loin encore dans la voie de l'intégralité, dans l'écologie et dans l'enseignement. 

Une émission réalisée en partenariat avec le Conseil diocésain Laudato Si.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don