Accueil
Législatives 2017 : les candidats de la 1ère circonscription de la Vendée
Partager

Législatives 2017 : les candidats de la 1ère circonscription de la Vendée

Un article rédigé par Thomas Cauchebrais / Foulques O'Mahony - RCF Vendée,  -  Modifié le 30 mai 2017
La 1ère circonscription de Vendée (La Roche sur Yon Nord/Challans) englobe 34 communes du département. 14 candidats s'y présentent pour représenter la Vendée.

La 1ère circonscription de Vendée englobe 34 communes ainsi que la moitié Nord de la Roche sur Yon d’où son nom de la circonscription de la Roche sur Yon Nord-Challans. Les candidats sont au nombre de 14 et nous vous proposons de retrouver leurs interventions sur notre antenne. 

legi1-1ere.jpg
Alain Leboeuf (LR), Cécile Dreure (PS) et Philippe Latombe (LREM)

Républicains, Socialistes et En Marche

Le député sortant de droite Alain Leboeuf représente le parti Les Républicains. Il se représente pour une second mandat. Il sera suppléé par Sandra Deborde.

Sur son chemin vers la réélection, il trouvera 13 opposants. Parmi eux, Cécile Dreure, candidate du Parti Socialiste, 44 ans, 3 enfants, adjointe à l’urbanisme à Dompierre-sur-Yon. C’est actuellement son deuxième mandat à Dompierre sur Yon où elle a travaillé à l’enfance et à la jeunesse. Elle aussi conseillère communautaire à la Roche Agglo.

La candidate socialiste Cécile Dreure a pour suppléant Joël Soulard, chef de l’opposition de gauche au conseil municipal de La Roche-sur-Yon.

Le PS et les Républicains ont connu une grande déconvenu aux dernières présidentielles face au mouvement En Marche d'Emmanuel Macron. C'est aujourd'hui la grande insconnue de ce scrutin. Quels resultats feront les candidats de La République en Marche ? Sur la 1ère criconscription , c’est Philippe Latombe, 42 ans, cadre dans le secteur privé à la Roche sur Yon, juriste et economiste de formation qui se présente. Il nous dévoile pourquoi il a été seduit par Emmanuel Macron.

Alexandre Huvet est le suppléant du candidat Philippe Latombe pour La République en Marche.

batiot.jpg
Guy Batiot (EELV)
 

Deux mouvements écologistes

Si les thèmes écologiques ont peu été abordé pendant la campagne présidentielle, ce ne sera pas le cas pour les législatives. Europe Ecologie Les Verts est représentée dans la 1ère circonscription par militant de longue date Guy Batiot. Bien campé sur ses positions écologistes, mais pas fermé au débat et aux bonnes idées d’où qu’elle viennent, il nous devoile pourquoi il veut porter la voix d’EELV et celle des vendéens à l'assemblée. Claire Mauriat sera la suppléante du candidat EELV.

Autre mouvement ecologiste, l’AEI, l’alliance écologiste independante, fédérant de puis 2009 trois mouvements politiques : La France en action, Génération écologie et le Mouvement écologiste indépendant. Le parti se positionne « au-delà de la droite et de la gauche » et se présente comme un mouvement politique laïc, indépendant de toute organisation philosophique, politique, religieuse ou spirituelle. Didier Norynberg, retraité, résidant à la Roche sur Yon, est le candidat du mouvement sur la 1ère circonscription. 

Didier Norynberg pour L’alliance écologiste independante sera supplé par Marion Norynberg. 
 

legi3-1ere.jpg
Gilles Robin (LO), Gwenaelle Grietens (FI) et Pierrick Chaigne (FdG)

 

Une extrême gauche qui ne parvient pas à s'unir

Malgré des volonté du côté du PCF, des divers gauche, du Front de Gauche, de la gauche citoyenne et d’EELV de s’allier pour présenter un candidature commune, un accord n'a pu être trouvé avec France Insoumise qui a refusé toute alliance. Pierrick Chaigne, qui représente le Front de Gauche, est candidat sur la 1ère circonscription vendéenne. Il est suppléé par Anita Charriau.

Autre mouvement extrême gauche, le parti de la candidate à la présidentielle Nathalie Arthaud. Lutte Ouvrière est représentée par Gilles Robin sur La Roche sur Yon Nord/Challans. 

Gilles Robin pour Lutte Ouvrière, a pour suppléante par Anne Cheney. Enfin le mouvement France Insoumise compte sur Gwenaelle Grietens, professeur de mathematique à l’IUT de la Roche sur Yon pour représenter le parti de Jean-Luc Mélenchon pour les législatives en Vendée, toujours sur la 1ère circonscription. Gwenaelle Grietens qui est supplée par Jacques Reboulleau. 

 

legi4-1ere.jpg
Frédérique Bisière (UPR), Catherine Roy (FN) et Marie-Hélène Lamiot (PCD)

Les souverainistes pour La Roche sur Yon Nord/Challans

Le PCD, parti chrétien démocrate (fondé par Christine Boutin et actuellement dirigé par Jean Frédéric Poisson), est représenté sur la 1ère circonscription de Vendée par Marie-Hélène Lamiot, suppléé par Etienne Denis de Rivoyre. 

Autre parti souverainiste parvenu au second tour de la présidentielle de 2017, le Front National. Le mouvement a pour candidate Catherine Roy avec son suppléant Alexandre Mauviet. 

Enfin, l'UPR, l'Union Populaire Républicaine, a pour candidate Frédérique Bisière. Elle est référente du mouvement de François Asselineau depuis un an et demi en Vendée. Wilfried Facon-Redcent est son suppléant.

Les candidats "fantômes"

Pour Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignant, présente Marie-Thérèse Chatillon, supplée par Marilyne Jousseaume. Le siège national du mouvement n'a pas souhaité fournir les coordonnées de la candidate afin que les médias puissent l’interviewer. Autre candidat "fantôme", Anthony Mary supplé par Nathalie Benies qui se présente sans etiquette et donc impossible à trouver et à contacter malgré les recherches de la rédaction de RCF Vendée.

Enfin Théo Rivière (suppléé par François Gadot) pour le mouvement Ma voix qui se veut un mouvement hors système et qui n’a donc pas souhaité répondre au questions de la rédaction. Sur le site internet du mouvement, on peut y lire "Nous ne donnons pas d’interview, nous n’allons pas sur les plateaux télé, mais les portes de toutes nos réunions sont ouvertes à tous les citoyens quels qu’ils soient, journalistes y compris. Chacun pouvant se faire lui-même son idée exacte à l’instant T de ce qu’est #MAVOIX, de ce que ces citoyen(ne)s cherchent, espèrent, et construisent".

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don