Partager

Le Pape François à la rencontre des Egyptiens

Un article rédigé par Christian Vadon - RCF,  -  Modifié le 28 avril 2017
Deux jours de visite en Egypte, le pape François a maintenu ce voyage malgré récents attentats.Le pape dit venir "en messager de paix et en pélerin."
Radio Vatican - Le pape à son arrivée en Egypte Radio Vatican - Le pape à son arrivée en Egypte

Il y a 3 semaines, des attentats contre des églises de la minorité copte orthodoxe secouaient à nouveau l'Egypte. Pour autant, le pape François a décidé de maintenir son voyage en Egypte le vendredi 28 et le samedi 29 avril. Cette visite, qui intervient 17 ans après celle de Jean-Paul II, est placée sous très haute sécurité.

Le pape en "pèlerin"

Une visite que François effectue  "en ami, en messager de la paix et en pèlerin dans un pays où Dieu, clément et miséricordieux, le Tout-Puissant et l’Unique, a fait entendre sa voix". Des propos très réfléchis, car le pape s'adresse autant aux chrétiens qu’aux croyants musulmans. Au Caire, le pape entend ainsi soutenir les chrétiens d’Orient, coptes orthodoxe ou catholique, mais aussi encourager le dialogue avec l’Islam à travers sa visite le vendredi à l’Université sunnite d’Al Azhar.

Dans ce magazine présenté par Christian Vadon, 4 témoignages pour analyser cette visite pontificale. Celui de Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’œuvre d’Orient, de Mgr Abu Al-Kheir, évêque copte catholique de Sohag, du Frère John-Gabriel Khalil du couvent dominicain du Caire, enfin de Vincent Picard de la communauté San’t Egidio.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don