Accueil
Le pape demande pardon aux pauvres au nom de l'Eglise
Partager

Le pape demande pardon aux pauvres au nom de l'Eglise

Un article rédigé par RCF - RCF,  -  Modifié le 14 novembre 2016
A l'occasion d'une audience spéciale dans la salle Paul VI, le pape François a écouté des témoignages de pèlerins pauvres. Dans sa prise de parole, il a demandé pardon aux plus démunis.
podcast image par défaut

Au premier jour du pèlerinage à Rome des personnes en grande précarité, les 3500 pèlerins venus de 22 pays d'Europe ont rencontré le pape François le vendredi 11 novembre en fin de matinée pour une audience spéciale. Avant de rejoindre le podium, le pape François a pris le temps de saluer les personnes présentes, dans une ambiance de grande joie. 
 

 

Le pape s'appuie sur la parole des plus pauvres

 
Après avoir écouté les témoignages d'Etienne Villemain, fondateur de l'association Lazare et initiateur de Fratello et de deux personnes ayant connu la rue, Christian (France) et Roberto (Pologne), le pape a prononcé en espagnol un discours improvisé. S'appuyant entièrement sur les trois témoignages d'Etienne, Christian et Robert, il s repris leurs mots, les a soulignés et approfondis. 

Tout au long de son allocution, il a invité les plus démunis à enseigner le monde. Les invitant à ne jamais arrêter de rêver, il a ajouté : "Vous devez nous apprendre, à nous tous qui avons un toit, à ne pas être satisfaits". Car, "seul celui qui sent qu’il lui manque quelque chose regarde vers le haut et rêve. Celui qui a tout ne peut pas rêver !". 

Puis, reprenant en français les paroles de Christian, "et la vie devient si belle", il a salué la dignité des pauvres qui ont "la capacité de voir que la vie est belle même dans les pires situations". Et d'ajouter : "Pauvre oui, mais pas esclave, pauvre oui, mais pas exploité. La pauvreté est dans le cœur de l’Evangile, pour être vécue. L’esclavage n’est pas dans l’Evangile pour être vécu mais pour en être libéré".

Après quoi le pape a insisté sur la capacité des pauvres à être solidaire : "Quand il y a beaucoup de richesse on oublie la solidarité, on oublie la capacité d’être solidaires parce qu’on est habitué à tout avoir". Et là encore il leur a demandé d'enseigner au monde cette solidarité. 
Même chose pour la paix : "Dans votre pauvreté, dans votre situation, vous pouvez être des artisans de paix. La guerre se fait entre riches pour posséder plus, pour avoir plus de territoire, plus de pouvoir, plus d’argent". Il leur a demandé de défendre la paix contre "la plus grande des pauvretés qui est la guerre". 

 

Le pape demande pardon aux pauvres au nom de l'Eglise

A la fin de son discours, le pape a fait une démarche de repentance à l'intention des plus pauvres. "Je vous demande pardon, a-t-il dit , si parfois je vous ai offensés par mes paroles ou pour ne pas avoir dit ce que j’aurais dû dire. Je vous demande pardon, pour toutes les fois où des chrétiens ont détourné le regard devant une personne pauvre". Et il a ajouté : "Votre pardon pour des hommes et des femmes de l’Eglise qui ne veulent pas regarder ou n’ont pas voulu regarder est une eau bénite pour nous, (…) c’est nous aider à croire à nouveau que dans le cœur de l’Evangile, il y a la pauvreté (…) et que nous devons former une Eglise pauvre pour les pauvres".

A l'issue de son discours, le pape a prononcé une courte prière. Après quoi, une douzaine de pèlerins l'ont entouré, posant leurs mains sur lui, et ont prié pour lui. 

Revivez la rencontre des pèlerins de Fratello acvec le pape le vendredi 11 novembre 2016, grâce à la chaîne KTO. 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don