Accueil
Le fait religieux de plus en plus fréquent au travail
Partager

Le fait religieux de plus en plus fréquent au travail

Un article rédigé par Blaise Fayolle - RCF,  -  Modifié le 22 septembre 2016
Selon une étude de l'Institut Randstad et l'Observatoire du fait religieux en Entreprise (OFRE), publiée jeudi 22 septembre, la pratique religieuse se développe au sein des entreprises.
Crédit : MoocFunWikiDex Crédit : MoocFunWikiDex

D'après l'étude publiée jeudi 22 septembre par l'Institut Randstad et l'Observatoire du fait religieux en Entreprise (OFRE), 65% des salariés ont été confrontés au fait religieux au travail en 2016. Le chiffre augmente par rapport à l'année précédente. Une partie de ces salariés témoignent de conflits liés à cette question. Des formations existent désormais pour les managers touchés par le sujet.
 

Raidissement sur le fait religieux

Près de deux tiers des salariés interrogés par l'étude indiquent avoir été face au fait religieux en entreprise en 2016. L'année précédente, ils n'étaient que 50%. Sur les personnes confrontées au fait religieux, 9% d'entre elles affirment que des conflits naissent de cette question. Selon l'étude également, une entreprise sur deux a affaire avec le fait religieux. 90% des faits religieux sont liées à la pratique de l'Islam.

​Pour Anne-Sophie de Quercize qui dirige des cycles de formation sur cette question à l'institut catholique de Paris, il existe un "raidissement sur cette question depuis les attentats." Elle ajoute : "la population tolère moins le fait religieux en général et cela se répercute dans les entreprises."
 

Un sujet parfois tabou

Face à l'émergence de cette question, les managers cherchent des solutions. L'institut catholique de Paris permet donc de se former sur cette problématique. "Les managers ont besoin de connaître le cadre légal, le code du travail, la jurisprudence", précise Anne-Sophie de Quercize. Elle poursuit : "nous prenons donc beaucoup de temps pour analyser ce cadre et mettre des mots sur le phénomène." Anne-Sophie de Quercize explique également avoir recours à des exercices pratiques et des mises en situation, car "le sujet reste parfois tabou à cause de la dimension religieuse."

Toujours selon l'étude, 65% des personnes interrogées ne se montrent pas favorables à la neutralité prévue dans la loi Travail. Anne-Sophie de Quercize rejette aussi cette possibilité. Pour elle, la totale neutralité religieuse dans les entreprises est illégale. Elle préfère une "régulation du fait religieux", avec la "pose d'un cadre". Le ministère du travail doit d'ailleurs présenter le 20 octobre prochain un guide du fait religieux dans les entreprises privées.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don