Accueil
Le BILLET d'Olivier Brès sur RCF Bordeaux : TRANSPARENCE !!
Partager

Le BILLET d'Olivier Brès sur RCF Bordeaux : TRANSPARENCE !!

Un article rédigé par BR - RCF Bordeaux,  -  Modifié le 7 février 2017
Les hommes politiques – et les femmes politiques ! – sont sommés d’être transparents. Moi en tout cas, je ne veux pas être transparent.

Qu’est-ce que cela veut dire « transparent » ? Que l’on voit à travers vous, que vous n’êtes qu’une vitre qui laisse passer le regard, qui ne retient pas la lumière. Cela veut dire que vous êtes inconsistant, sans épaisseur, sans intérieur, sans intériorité ! C’est vraiment une drôle de formule, cette transparence.
Je sais que cela veut plutôt dire que nous devons être sans mystère, sans secret, sans rien de caché. Mais là encore, je n’ai pas du tout envie que l’on sache tout de moi. Je préfère garder par devers moi quelques unes de mes pensées, de mes motivations, et peut-être de mes turpitudes. Je préfère essayer de me corriger dans mon for intérieur plutôt que d’étaler mes débats éthiques, mes hésitations morales, mes excuses tarabiscotées. Il vaut mieux qu’une partie de moi reste secrète, discrète.
Et puis je crois que je ne suis pas transparent à moi-même. Je sais que je ne me connais qu’imparfaitement. Je suis conscient que j’ai un inconscient. Je dois avouer que je ne maitrise pas totalement mes émotions et mes raisonnements. Je crois qu’il y a une part de moi que je ne peux pas atteindre.
C’est pour cela d’ailleurs que j’espère que quelqu’un me connait mieux que moi-même, que Dieu pénètre plus profondément dans mon esprit que je ne le puis moi-même. 
Je l’espère, mais je ne crois pas que Dieu me connait pour me mettre à nu et pouvoir ainsi plus facilement me critiquer, me condamner, me juger de haut. Je crois que Dieu me connait mieux que moi-même pour pouvoir me guérir, me consoler, me remettre debout.
C’est la manière, en tout cas, dont Jésus se conduit avec les hommes et les femmes qu’il rencontre. On a l’impression qu’il discerne en eux les failles, les souffrances, les attentes, cachées au plus profond de leur être. Ils ne cherchent pas toujours à les dévoiler. Il ne demande pas d’aveux et ne porte pas d’accusations. Il invite simplement à recommencer à vivre.
Nous ne sommes pas transparents. Nous n’avons sans doute pas à chercher à l’être.
La seule question qui vaille : plutôt que de nous épuiser à garder nos secrets ou plutôt que de prétendre nous connaitre, acceptons-nous de nous laisser transformer ?

Olivier Brès

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don