Accueil
L'actualité du cinéma
Partager

L'actualité du cinéma

RCF,  -  Modifié le 13 janvier 2021
Valérie de Marnhac vous conseille un film qui sort en salles.
Memento Films Distribution Memento Films Distribution

Je suis heureuse de recommencer une nouvelle année cinématographique avec vous, et tout particulièrement avec un film policier. C’est quand même un genre incontournable au cinéma, qu’on n’a pas souvent traité ici, et en plus, il y en a deux excellents qui sortent cette semaine ! Un Beau Voyou de Lucas Bernard, avec Charles Berling et Swann Arlaud. Et le second que j’ai choisi c'est Qui a tué Lady Winsley ? d’Hiner Saleem.

Il a pour moi tous les ingrédients du bon film policier : un meurtre sans mobile apparent, une île mystérieuse au large des côtes turques, aucun témoin, des habitants hostiles, soucieux de préserver leurs secrets, et comme seule piste, une goutte de sang trouvée dans l’œil de la victime.

Le film tient parfaitement le suspense mais avec un tout autre ressort que l’angoisse. Déjà, on est plus proche ici d’une ambiance à la Agatha Christie et à ses Dix petits nègres qu’au terrifiant Shutter Island.
Et surtout Hiner Saleem y ajoute beaucoup d’humour et un côté burlesque dans un style très personnel qu’il s’est forgé depuis une dizaine de films.

Il a appris le cinéma tout seul, il est lui-même kurde, né en Irak, d’où il a fui les persécutions à 17 ans pour arriver à Paris. Et dans ses films, il aime confronter l’Orient à l’Occident, la comédie au drame. Il l’avait fait en 2014 dans My Sweet Pepper Land, un western que certains avaient judicieusement qualifié d’ "eastern" ! Ca se passait en Turquie à la frontière avec l’Irak. Depuis ses premiers films autobiographiques, Hiner Saleem s’interroge sur la question de l’exil et de l’étranger.

Ici la victime est une romancière américaine, et l’enquêteur qui arrive d’Istanbul, avec son look à la Gary Cooper, est aussi considéré comme un étranger par des insulaires, tous plus ou moins cousins.
Pour découvrir qui est le coupable il faut voir le film et suivre l’enquête parfois très drôle de l’inspecteur Fergan, où la victime devient pour les habitants un peu arriérés, Lady Nestlé ou Lady Presley.
Hiner Saleem en profite aussi pour dénoncer l’hypocrisie de cette société patriarcale, dont les femmes cherchent à s’affranchir grâce à l’amour. C’est la réponse ultime qu’Hiner Saleem propose face à la violence et à l’absurdité des hommes. Il donne un très beau rôle de femme forte et libre à Azra, l’hôtelière qui héberge l’inspecteur Fergan, et qui représente pour le réalisateur, l’espoir des nouvelles générations d’aujourd’hui.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don