Accueil
La population du Grand Besançon augmente de 60% en 60 ans
Partager

La population du Grand Besançon augmente de 60% en 60 ans

Un article rédigé par Simon Grandjean, RCF Besançon - RCF Besançon Belfort Montbéliard, le 3 mars 2022  -  Modifié le 4 décembre 2023

C’est le résultat de l’enquête de l’ABS, l’Analyse des Besoins Sociaux, menée par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Besançon. Cette étude porte sur plusieurs thématiques, notamment sur la démographie et l’évolution de la population de la ville. 

 

Population Population
Evolution de la natalité et de la mortalité à Besançon

Pour commencer, une hausse des décès de +10% a été constatée en 2020 par rapport à 2019. En revanche, les naissances baissent de -3% de 2019 à 2020. Bien que les deux dernières années aient été impactées par la crise sanitaire, la population a augmenté de 0,2% en 2020. Malgré cette légère augmentation, la pandémie est responsable d’une forte augmentation des décès et du recul de l’espérance de vie. En effet, cette dernière était de 85,1 ans pour les femmes et de 79,1 ans pour les hommes début 2021. Elle a diminué de 0,5 an pour les femmes et de 0,6 an pour les hommes sur l’année 2020.

Par ailleurs, le taux de natalité à Besançon diminue contrairement au nombre de décès, qui est en hausse. En effet, en 2020 à Besançon, 1242 naissances domiciliées ont été recensées et 951 décès domiciliés. Le nombre de naissances reste tout de même supérieur au nombre de décès, mais l’écart entre les deux s’amoindrit. L’explication à cette évolution est principalement la baisse des naissances, le vieillissement de la population avec l’allongement global de l’espérance de vie ainsi que l’arrivée au grand âge des générations issues du baby-boom. A Besançon, le solde naturel, qui est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès, reste positif même s’il diminue. Au contraire, le solde naturel de la Bourgogne-Franche-Comté est négatif.

 

Evolution de la population de Besançon et de Grand Besançon Métropole

La population de Besançon stagne entre 116 000 et 117 000 habitants depuis près de 40 ans tandis que la population du Grand Besançon Métropole augmente sans cesse, de près de 60% en 60 ans. Elle est passée de 119 000 personnes en 1962 à 194 000 personnes en 2018. Cela s’explique par la forte attractivité des périphéries notamment pour les jeunes ménages en raison de la situation géographique vis-à-vis de Besançon et du coût du terrain. La population bisontine atteint 116 775 personnes en 2018. Les femmes représentent 53% de la population. Par ailleurs, à Besançon, 24% des habitants ont moins de 20 ans, 58% ont entre 20 et 64 ans. Enfin, 18% ont plus de 65 ans. En 2018, 16 927 habitants bisontins sont âgés de 60 à 74 ans. En dix ans, c’est la tranche d’âge qui progresse le plus. En effet, ils représentent 11,3% de la population en 2008 et 14,5% en 2018. Cependant, le vieillissement de la population est moins marqué à Besançon qu’au niveau national. Besançon attire beaucoup de jeunes de 18 à 25 ans, en grande partie pour les études.

 

 
 
 
 
 
Evolution du solde migratoire en Bourgogne-Franche-Comté

Le solde migratoire, qui correspond à la différence entre les entrées et les sorties du territoire, reste stable en France depuis les années 1970. En effet, entre 50 000 et 100 000 personnes rentrent sur le territoire par an. L’immigration progresse et est due en partie à l’accueil des réfugiés syriens et libyens à cause de la situation dans ces pays depuis 2010. L’émigration progresse aussi car beaucoup de jeunes Français partent étudier à l’étranger. Les étrangers souhaitant venir en France doivent signer un Contrat d’Intégration Républicain (CIR) avec l’Etat français. En Bourgogne-Franche-Comté, 9036 CIR ont été signés entre 2018 et 2020. Parmi ceux-ci, le Doubs en a accueilli 18%, dont 11% vivent à Besançon.

 

Composition des ménages bisontins
 
Une image contenant table

Description générée automatiquement

 

 

 

 

 

 

Au sujet de la composition des ménages, nous constatons que la part des ménages composés d’une seule personne augmente tandis que celle des familles avec enfants diminue. Un ménage désigne l’ensemble des occupants d’un logement, avec ou sans lien de parenté. Puis, le nombre de personnes isolées augmente aussi notamment chez les personnes de plus de 80 ans. La principale cause est l’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes. En effet, 56,8% des plus de 80 ans vivent seuls en 2018 à Besançon.

Jeunesse bisontine

Quant à la jeunesse bisontine, elle est relativement importante, avec 33 631 jeunes qui ont entre 15 et 29 ans. Ils représentent 28,8% de la population. Leur nombre augmente significativement à partir de 18 ans avec l’entrée en études supérieures. Besançon est attractive notamment pour son université et les formations ou pour l’accès à un emploi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don