Accueil
RCF JO 2024 : des écoliers drômois participent à la "plus grande peinture du monde"
Partager

JO 2024 : des écoliers drômois participent à la "plus grande peinture du monde"

Un article rédigé par Antoine Loistron - RCF Drôme, le 14 mai 2024  -  Modifié le 14 mai 2024

A l'occasion des Jeux olympiques de Paris 2024, le "Projet pour la paix dans le monde", basé au Japon, invite des enfants du tous les pays à participer à la "plus grande peinture du monde". Des élèves drômois de Montélimar et Allan ont participé au projet. L'œuvre, dévoilée ce jeudi 16 mai, sera ensuite exposée à Paris pendant la durée de l'épreuve sportive. 

La fresque peinte par les jeunes de l'ensemble scolaire Chabrillan-Saint-Jean Baptiste de Montélimar-Allan La fresque peinte par les jeunes de l'ensemble scolaire Chabrillan-Saint-Jean Baptiste de Montélimar-Allan

Une tour Eiffel, la vasque olympique ou encore la représentation de différents sports pratiqués pendant les jeux olympiques ... Les élèves de l'ensemble scolaire Chabrillan Saint-Jean Baptiste de Montélimar/Allan ont eu de l'imagination pour participer, à leur échelle, à la "plus grande peinture du monde". 25m² de peintures réalisés pendant l'année scolaire qui vont s'ajouter aux centaines d'autres productions réalisées à travers le monde, dans des conditions différentes de pauvreté et de situation politique. L'objectif est de créer une fresque géante exposée au cours des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Une œuvre pour promouvoir la paix

Ce projet pharamineux est né au Japon, la première réalisation datant de 1996. L'organisation "Projet en faveur de la paix dans le monde" (OEIP) veut ainsi promouvoir la paix "en nourrissant le corps et l'esprit face aux catastrophes naturelles, guerres, et épidémies". Ce sont ainsi des centaines de peintures du monde entier qui sont rassemblées chaque année. Pour cette édition 2024, des élèves de 5 à 9 ans du Maroc, de la Lituanie, du Japon ou encore des Etats-Unis participent. En France, une centaine d'école est impliquée, dont une en Auvergne Rhône-Alpes, celle de l'ensemble scolaire Chabrillan Saint-Jean Baptiste de Montélimar/Allan.

Les élèves en pleine création
Les élèves en pleine création

Une "expérience de partage"

Une participation qui est partie d'une rencontre à l'autre bout du monde. Alors en vacances au Japon, une Drômoise rencontre l'un des membres de l'OEIP. Lui est à la recherche d'écoles, elle pense directement à l'ensemble scolaire et c'est ainsi que l'équipe enseignante se retrouve à embarquer sur ce projet. Ils sont six au total à s'impliquer. "Aujourd'hui, on en peut pas être replié sur nous, appuie Gilles Perrillat-Collomb, directeur de l'enseignement primaire. On se doit d'ouvrir nos jeunes sur la réalité que vivent d'autres enfants dans le monde." Un projet artistique qui s'inscrit aussi dans le cadre d'un travail tout au long de l'année sur les jeux olympiques. 

 

La création des élèves drômois est partie pour Paris afin de rejoindre les autres productions. "La plus grande peinture du monde" sera dévoilée une première fois le 16 mai depuis l'ambassade du Japon, avant d'être exposé pendant les Jeux Olympiques. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don