Accueil
Jacques Arnould: "Il faut prendre soin de ce que l'on découvre"
Partager

Jacques Arnould: "Il faut prendre soin de ce que l'on découvre"

RCF,  -  Modifié le 18 septembre 2017
Monsieur éthique au CNES, Jacques Arnould affirme la responsabilité de l'homme envers la Terre et les autres planètes.
2017- CNES 2017- CNES

Il est le « Monsieur éthique du CNES ».  Jacques Arnould établit un lien fort entre sa formation initiale d’ingénieur agronome et sa mission actuelle au sein du Centre national d'études spatiales.

Pour lui, la désintégration de la sonde Cassini après 20 ans de bons et loyaux services constitue l'exemple type de mission menée avec responsabilité.  
"Quand on explore, il faut prendre soin de ce que l'on découvre. Pour Cassini, on a pensé comment terminer cette mission dans les meilleures conditions afin de ne pas laisser de débris sur les planètes et dans l'espace."

La conception à long-terme de l'outil d'exploration spatiale revient ainsi à "penser à la fin", et va donc à contre-courant de la fuite généralisée de la mort et des problématiques qu'elle soulève.

L'ESPACE PERMET UNE PRISE DE CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE

Si le CNES est la seule agence spatiale au monde avec un bureau éthique, créé il y a 15 ans, la moralisation des images prises depuis l'espace existe dès la publication des premiers clichés.
Jacques Arnould souligne que "depuis 60 ans, elles contribuent à la prise de conscience écologique."

LES CHRÉTIENS PEUVENT CONVAINCRE

Docteur en théologie et particulièrement concerné par les questions touchant à la création, Jacques Arnould rappelle que le premier article du Credo concerne la création. Les chrétiens ont donc un rôle particulier à jouer sur le sujet écologique. Mais comment justifier leur retard en la matière?

"Dans la société occidentale, nous avons délaissé la réalité de la création pendant des siècles, explique-t-il. La prise de conscience de cette réalité qui vaut la peine d’être observée et dont il faut prendre soin date du romantisme."

Difficile pour l'homme de trouver sa juste place au sein de la création. A l'inverse de "courants extrémistes qui seraient capables d'éradiquer toute présence humaine", il s’agit plutôt de "revaloriser l’être humain comme être responsable de la nature."

"N'ayons pas peur d'exister"

Jacques Arnould encourage chaque chrétien à "réfléchir soi-même" avant de convaincre les autres. Pour cela, "un des premiers moyens dont nous devons nous munir, c’est d’exister, d'être présents avec audace. N'ayons pas peur d'exister!"

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don