Accueil
Inflation : le Louvre augmente ses tarifs de 30 % 
Partager

Inflation : le Louvre augmente ses tarifs de 30 % 

RCF, le 15 janvier 2024  -  Modifié le 15 janvier 2024

L'accès à la culture est aussi impacté par l'inflation. Le musée du Louvre augmente ce lundi sess tarifs d’entrée. La hausse ne passe pas inaperçue à six mois du début des Jeux olympiques de Paris et s'ajoute à une série d'augmentation durant l'évènement. 

Des touristes font la queue à l entrée de la pyramide du Louvre pour visiter le musée. Crédit photo : Benoit Durand / Hans Lucas Des touristes font la queue à l entrée de la pyramide du Louvre pour visiter le musée. Crédit photo : Benoit Durand / Hans Lucas

5 euros de plus pour voir la Joconde

À partir de ce lundi, il faudra rajouter un billet de 5 euros si vous souhaitez visiter le Louvre. Le tarif passe de 17 euros, à 22 euros. Cette augmentation de 30 % est justifiée par le musée par les hausses du coût de l'énergie. Le Louvre rappelle que près d'un visiteur sur deux peut entrer gratuitement au musée (étudiants, chômeurs, personnes handicapées…) » Mais cela ne convainc pas Didier Rykner, directeur de la rédaction de La Tribune de l’Art : « pour les personnes qui n’ont pas droit ni à la gratuité, ni aux réductions, c’est trop cher. Deux adultes avec deux grands enfants, par exemple, cela fait 88 euros. C’est plus cher que le cinéma ».

Un frein pour certains visiteurs 

En 2023, le Louvre avait accueilli 8,9 millions de visiteurs, soit une hausse de 14 % par rapport à 2022. La hausse des tarifs, aura-t-elle des conséquences sur le nombre des entrées ? « Ça ne dissuadera pas les touristes. Mais cela va freiner ceux qui ne voudront pas voir tout le musée, mais seulement quelques œuvres. A terme cela risque de freiner l’accès à l’art » estime Didier Rykner.

Contexte inflationniste avant les JO

À six mois des Jeux olympiques de Paris, cette augmentation des tarifs du Louvre s’ajoute à une série de hausses. Le prix des transports en commun va ainsi bondir pendant les compétitions olympiques et paralympiques. Du 20 juillet au 8 septembre, le ticket à l’unité passera par exemple de 2,10 à 4 euros. Dans l’hôtellerie, les tarifs flambent, jusqu’à 314 % d’augmentation soit pratiquement une moyenne de 700 euros la nuit. Au point d’inquiéter l’Office du tourisme et des congrès de Paris, qui recommande aux hôteliers de "limiter l’augmentation des tarifs". Enfin, chez Airbnb, le prix des nuitées devrait bondir de 80 % en moyenne pendant les Jeux.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don